Therese Glimskär et le fauteuil “seconde peau”

La jeune designer suédoise Therese Glimskär avait fait parler d’elle en juin dernier, lors de l’exposition des travaux des élèves du Royal College of Art à Londres (au sujet duquel Sleek design vous avait récemment annoncé l’arrivée de Tord Boontje à la tête du département “Produits” de la section Design, en lieu et place de Ron Arad).

Voici un autre projet de Glimskär, intitulé “Tensile sofa”… En guise de “sofa”, il s’agirait plutôt d’un fauteuil aux généreuses proportions, avec une particularité : le tissu qui la compose présente des facultés élastiques extrêmes (tensile strength). La designer avait pour intention de créer une assise de grand confort, qui s’adapterait à la morphologie et poids de chacun, tout en reprenant instantanément sa forme initiale après utilisation, et en la conservant dans le temps.

Cette tendance émergente semble préoccuper nombre de jeunes designers, à l’instar de Cécile Makowski dont le pouf Iko couvert de néoprène élastique, résilient, a remporté le prix Steiner (qui l’édite depuis) cette année.

Avec ses courbes qui semblent rendre un hommage discret à Pierre Paulin, sa versatilité et la simplicité de sa structure, ce siège “seconde peau” pourrait, si on en croit la renommée grandissante de Therese Glimskär, rapidement trouver un éditeur – et son public.


Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.