A Londres, décorations de Noël “with a twist” : Stuart Haygarth

Des guirlandes de verres de lunettes de vue ; une imposante boule à facettes, digne des plus belles heures du Studio 54, composée de rétroviseurs malmenés ; de majestueuses suspensions dont on découvre, en les approchant, qu’elle sont fabriquées à partir de dizaines de milliers de branches de lunettes…

La galerie londonienne Haunch of Venison est parée de stupéfiantes décorations pour ces Fêtes, en l’occurrence les dernières oeuvres de du designer Stuart Haygarth. L’exposition, intitulée “Found”, prendra fin le 30 janvier 2010.

D’aucuns apprécieront particulièrement la touche british des croquignolettes lampes dont le socle sert de présentoir à une hallucinante collection de chiens et chats de porcelaine glacée.

On ne présente plus le titanesque lustre Tide de l’artiste et designer-recycleur, largement exposé, médiatisé, envié et imité. Ironie du marché, c’est grâce à ces détritus qu’Haygarth amasse au cours de longues balades sur les plages ou en passant des journées entières le nez dans les poubelles qu’il s’est enrichi….

On nous avait prévenus : le tri sélectif, c’est l’avenir.

Crédits galerie Haunch of Venison / Stuart Haygarth


Something to Say?

Your email address will not be published.