Climate dress, la robe traqueuse de CO2

La “Climate dress” a été présentée à Copenhague en décembre dernier, à l’occasion du congrès Bright green. Un capteur de CO2 (niché dans les cheveux du mannequin) fait réagir les lumières LED incrustées au coeur des broderies du vêtement.

Plus le niveau de dioxyde de carbone est élevé, plus le clignotement est rapide. Cette petite prouesse a été réalisée en collaboration avec le cabinet d’architecture et de design diffus.dk, l’ Alexandra Institute,la Danish Design School et l’entreprise de broderie suisse Forster Rohner.

Pour en savoir plus sur les fameux soft circuits permettant à la broderie de devenir interactive, un tour sur le blog de la designer textile Juliette Sallin, spécialiste du sujet, s’impose.



Source : softcircuit / Juliette Sallin


Something to Say?

Your email address will not be published.