Audacieuse maison sans toit : the sky’s the limit

A l’apercevoir ainsi, surprenante silhouette rectiligne d’un blanc éblouissant, coincée entre deux maisonnettes réchappées d’un autre siècle, on aurait presque envie de lui inventer une histoire – un récit proche du “vilain-petit-canard-devenu-cygne”, transposé à la scène de l’architecture contemporaine, et en Suède.

L’espace était exigu (à peine 5 mètres de largeur), et l’immédiate présence des bâtisses voisines le privaient de lumière. On ne s’étonnera donc pas d’apprendre que l’endroit, situé à Landskrona, soit resté abandonné et vierge pendant de longues décennies.

Puis surgirent les vaillants Johan Oscarson and Jonas Eldingarchitectes sans peur et sans reproche… D’un coup de baguette magique (et avec la providentielle aide du budget de 280 000€ alloué aux travaux), ils érigèrent cette maison de 75 mètres carrés, dans laquelle rien ne fut laissé au hasard.

De nombreuses percées cherchant goulument à attirer la lumière, du blanc à foison pour la capturer, des matériaux aérés pour la laisser circuler librement, un espace central entièrement dégagé en dépit de l’étroitesse des lieux et une fonction imposée au moindre recoin de l’habitation : ce n’est plus une maison, c’est une jubilatoire vengeance sur les esprits étriqués.

Suprême luxe, le jardin sur le toit est un bonheur qui ne se partage pas. A peine peut-on l’apercevoir depuis la rue ou la maison d’en face, en dépit des généreuses ouvertures qui lui offrent de jouer, là encore, les voleurs de lumière.

Le propriétaire peut même profiter d’une petite cour intérieure (suffisamment spacieuse pour y glisser table et chaises), qui distribue le bureau, lui aussi vitré et d’un blanc immaculé. On s’extasie sur l’ingéniosité déployée dans chaque détail, en photos ici.

source Contemporist/ crédits Elding Oscarson


Comments

1

Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.