Maison & compression

Facétieux Nils Holger Moorman (à ne pas confondre avec le Nils Holgersson du “merveilleux voyage…”) : du haut de sa montagne bavaroise, cet architecte et designer autodidacte imagine objets et meubles régulièrement primés. Son étrange maisonnette “compressée” ressemble à la version adulte d’un théâtre de Guignol. Bourrée de recoins et astuces, généreusement équipée (outils de jardinage, barbecue : tout y est), auvent escamoté et niches de toutes parts, la cabane de jardin très améliorée possède aussi un étage et une “salle à manger”  -dans le contexte, l’appellation parait incongrue : la largeur n’excède pas un mètre.

Comme l’autodidacte a des lettres, Nils Holger Moorman a baptisé sa création d’après le célèbre roman de David Henry Thoreau, Walden (Walden ou la vie dans les bois, 1854). Le héros de l’auteur abolitionniste se réfugiait dans les bois pour signifier sa révolte face au gouvernement ; on attend désormais le pamphlet désormais bien mûri de Moorman (“l’homme de la lande”, ça ne s’invente pas), qui a mis au point son second prototype en 2007, sur la révolution par les fins de semaine “Jardinage & barbecue” en Bavière.

source Intérieurs


Something to Say?

Your email address will not be published.