Merci invite les designers à upcycler : écologie hédoniste, from rags to riches

Chez Merci, on apprendra à la rentrée à sa familiariser avec un nouveau terme dans le vocable de l’écodesign. «UPCYCLING : quand la deuxième vie d’un objet est plus belle que la première. Transformer  des matériaux récupérés ou des produits devenus sans usage en de nouveaux matériaux ou objets de meilleure qualité d’usage ou esthétique.» En d’autres termes, il s’agit de faire du noble avec du rebut : au coeur du concept-store solidaire, la leçon s’illustre en pratique par des créations “upcyclées” venues d’un peu partout.

On pourra y retrouver le travail des designers vedettes, Marcel Wanders, 5.5 designers (pionniers français de l’upcycling) ou Tom Dixon, ou découvrir du mobilier façonné à partir de bois de caisses & cagettes à fruits (Cigüe, un collectif d’architectes de Montreuil, ou le designer britannique Peter Marigold), des vêtements réalisés à l’aide d’une fibre nouvelle génération, issue de filets de pêcheurs (ECOALF).

De haut en bas : fauteuil club en papier recyclé, Essent’ial (395 €), tronc évidés et laqués de Loyalloot (littéralement, le nom de ce collectif de designers canadiens se traduit par un très évocateur “butin loyal”). Porte-manteaux perroquet des 5.5 designers (390 €), sac en PET recyclé par Ecoalf design (19,50 €), luminaires Tom Dixon. A voir, tester et adopter du 1er au 25 septembre, chez Merci, 111 boulevard Beaumarchais, Paris 3e.


Comments

3

Something to Say?

Your email address will not be published.