Fondation Bernardaud : un peu de terre sur la peau

La Fondation d’entreprise Bernardaud, un des fleurons français des arts de la table, oeuvre depuis 2002 pour faire rayonner dans le monde l’art céramique. En invitant designers et artistes à imaginer des oeuvres, ensuite réalisées avec le concours des praticiens émérites des ateliers Bernardaud, la Fondation présidée par Hélène Huret participe à accroître la popularité d’une encore discipline méconnue, tout en levant le voile sur les coulisses de savoir-faire ancestraux. Nombreux sont les designers de renom dont la carrière a été étroitement liée au développement de la marque : Hervé van der Straeten, les frères Campana, Martin Szekely, India Mahdavi, Olivier Gagnère ou Christophe Pillet sont de ceux-là. La Fondation a régulièrement invité des créateurs pour imaginer des concepts repoussant les limites de l’innovation, comme ce fut le cas avec le 5.5 designers, les élèves de l’ECAL ou l’artiste Sophie Calle (dont le poème fut gravé sur la feuille de porcelaine la plus fine jamais issue des ateliers de Limoges).

Cette année encore, la Fondation a pris un risque en décidant d’exposer, jusqu’au 16 octobre, un exceptionnel corpus de bijoux contemporains, discipline artistique peu connue en France, « aux frontières de l’art, du design et des métiers d’art ». Quelque 150 pièces ont ainsi été prêtées par des artistes et designers d’origine française, suisse, allemande, finlandaise, hollandaise, suédoise, taïwanaise… Parmi les dix-huit artistes exposés, on retrouve Ted Noten (Droog Design) ou Peter Hoogeboom (dont le fantasque collier illustre l’affiche de l’exposition), tous réunis sous la houlette de Monika Brugger. Le travail de l’orfèvre- plasticienne allemande (née en 1958), Française d’adoption depuis 1978, figure dans les collections du Musée des Arts Décoratifs à Paris, du Fonds National d’Art Contemporain (FNAC) ou encore du Schmuckmuseum de Pforzheim en Allemagne. En parallèle, la commissaire de l’exposition enseigne à l’ENSA de Limoges et à l’ESAD de Strasbourg, deux établissements particulièrement réputés dans le domaine du design céramique.

L’exposition ne sera pas itinérante, il faut donc se déplacer à Limoges pour admirer, dans le splendide cadre des anciens ateliers de la manufacture Bernardaud, cette exposition peu commune.

(Fondation d’entreprise Bernardaud, 27 avenue Albert Thomas, 87000 Limoges. Jusqu’au 16 octobre 2010, tous les jours sauf le dimanche. De 9h45 à 11h15 et de 13h30 à 16h30. Au mois d’octobre, sur rendez-vous.)


Random Posts

    Something to Say?

    Your email address will not be published.

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.