Petits sacs pour grandes érudites : Olympia Le-Tan brode littéraire chez Colette

Olympia Le-Tan avait eu l’idée de vider la bibliothèque de son artiste de père, Pierre Le-Tan, de ses éditions originales de grands classiques de la littérature. Chaque oeuvre lui avait inspiré une minaudière brodée à la main (faite “A Paris avec amour”, c’est écrit dessus), unique et numérotée. Il y a quelques mois, Le coeur est un chasseur solitaire, Moby Dick, ou le Rouge et le Noir avaient ainsi connu de riches heures chez Colette. Pour sa nouvelle collection, l’humeur de cette (fort jeune) ancienne de la maison Balmain est au surréalisme : Cocteau et Boris Vian veilleront désormais sur les menus effets de la coquette ordinaire (compter environ 1 000 € le caprice). Il faut aussi admirer les petites valises coordonnées et glisser un maillot de bain (à 1 300 € la valise, c’est tout ce que votre budget vacances salement amputé devrait vous permettre de vous offrir) dans un bagage imitant la couverture de l’oeuvre emblématique de Kerouac, On the road. So chic.

source & crédits photos


Comments

1

Something to Say?

Your email address will not be published.