MyLight, la suspension en kit qui entretient vos cellules grises

D’aucuns ont été marqués par l’IQ light d’Holger Strøm, ce luminaire de 1972 à assembler soi-même, qui nécessitait un amour certain pour les jeux de stratégie (d’où son nom), ou la Norm 69 de Simon Karkov (1969), deux modèles récemment réédités avec succès. Plus challenging pour les cellules grises qu’une grille de sudoku puissance Einstein, les suspensions casse-tête ont fait des émules : le collectif de design américain Projectione propose désormais MyLight, “The DIY luminaire”. Ces quatre diplômés du College of Architecture and planning de la Ball State University (Indiana) ont poussé le vice jusqu’à composer avec pas moins de 286 pièces (découpées au laser, en Mylar). Le tout premier modèle est encore chaud (d’autres suivront très prochainement) : Teardrop est disponible à la vente pour le monde entier, dans sa version do it yourself (pour 375 $) ou déjà assemblé (525 $, pour ceux qui n’auraient pas compris l’explication pas-à-pas). Bon courage à tous.

source & copyright Projectione


Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.