Courtrai Underground ! Biennale de design & patrimoine

Située à trois heures de route de Paris, Courtrai est une destination aux charmes variés, qui peut aisément tenir la dragée haute aux très courues Bruxelles, Gand ou Anvers. La ‘Groeningestad’ (surnom hérité de la Bataille des Eperons d’Or, en 1302) comblera aussi bien les amateurs d’histoire que d’architecture et de design contemporains. La ville ne compte pas moins de 200 monuments anciens (le Beffroi de la Grand-place, érigé au 17ème siècle, ainsi que le Béguinage, dont la chapelle Saint-Mathieu date de 1464, sont classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO), mais n’est est pas moins considérée comme la “ville du Design” en Belgique. La ville de l’artiste Arne Quinze accueille actuellement, jusqu’au 24 octobre, un Festival de l’Innovation, programme auquel s’est intégré l’événement Interieur 2010, Biennale de Design. Environ 100 000 designers, architectes, journalistes ou amateurs de design et de décoration d”intérieur fréquenteront l’édition 2010 (la 22ème), d’après le coordinateur du projet, Dieter van den Storm. Avec quelque 250 participants occupant les 7 halls et la “rambla” centrale (40.000 m2 en tout), Interieur offre un tableau de la scène du design actuel, depuis les designers aux tendances, sans omettre les nouveaux matériaux. Un seul fil rouge : l’innovation. Souvent agrémentée d’une petite touche d’humour…

Hardly a 3-hour drive from Paris, Kortrijk is a multi-facetted destination that can easily keep up with such popular towns as Brussels, Gent or Antwerp. The Groeninge City (a nickname inherited from the 1302 Battle of the Golden Spurs) has much to offer to visitors, whether they look for ancient History or contemporary design & architecture. Displaying about 200 protected monuments (the medieval Belfry and the 17th century Beguinage, including the 1464 Saint Matthew Chapel, have both received UNESCO world-heritage titles), Kortrijk is also considered as the ultimate Belgian “City of Design”.  Contemporary artist Arne Quinzes hometown currently hosts an Innovation Festival, among which festivities proudly stands the internationally renowned Interieur Design Biennale. An estimated 100 000 designers, architects, journalists or amateurs will attend the 2010 edition (the 22nd one), announced coordinator Dieter van den Storm. With 250 exhibitors, dispatched within 7 halls and a “rambla” (40.000 m2), Interieur delivers an insight of the current design scene, from designers to trends, including materials – innovation being the imperative framework. And a touch of humour often involved…


Le “Bee Hua Hua” de Charles Kaisin, un chiot de dix mètres de haut, surplombe la foule des visiteurs médusés. Réalisée en briques de carton alvéolé, la créature rouge est un extravagant exemple des réalisations envisageables avec le nouveau matériau du designer. Le jour de l’ouverture, le designer Bram Boo a humblement reçu son prix de Designer de l’année 2010, tandis que l’invité d’honneur Junya Ishigami dévoilait (avec l’aide de son interprète) la philosophie de sa joyeuse installation intitulée “Picnic”. Au sein d’une vaste pièce d’un blanc éblouissant, les Drop tables, Garden plates et autres Family chairs de Living Divani (habillées de robes, bonnets, écharpes de laine écrue et duveteuse) sont regroupées en petites formations hétéroclites, du  “Grand-père’ au petit dernier, baignant dans une atmosphère neigeuse et silencieuse. La scène est irréelle – une sentiment encore renforcé par la présence incongrue, en sortant de la pièce, dans le recoin sombre d’un couloir étroit, de deux femmes asiatiques occupées à tricoter les fameux “vêtements” des familles de chaises. Pas plus qu’Ishigami, le duo ne répond aux questions : elles ne parlent pas un mot d’anglais. Ou peut-être ont-elles simplement surgi hors les pages d’un livre d’enfants japonais ?

Plus terre-à-terre et bien réelle, la section “Underground” dévoile, sous l’opulence des halls à budget rondelet, les créations de firmes lancées, d’entrepreneurs et des “jeunes talents d’aujourd’hui et de demain”. Les écoles de design, comme l’ECAL (quatre des étudiants de l’établissement lausannois y ont été primés pour cette édition 2010) se partagent également le généreux espace du sous-sol, un “laboratoire créatif où les nouvelles applications et techniques et les nouveaux matériaux et produits sont exposés.” N’attendez pas pour vous tenir au courant, Interieur s’achèvera le 24 octobre.

Charles Kaisin‘s Bee Hua Hua, a reddish 10-meter high puppy made out of cardboard bricks (the designer’s new cells grid material) towers over the visitors. On the opening day, Belgian designer Bram Boo humbly received his Designer of the Year award, while Guest of honor Junya Ishigami explained -with a little help from his interpreter- the general idea behind his joyous “picnic” installation. In the vast room, of a blinding white color, his Drop tables, Garden plates and Family chairs (dressed up in fluffly wooden garments) seem to have gathered into small groups, from “Grand-pa’ to baby, in a snowy, muffled atmosphere. The scene is uncanny, and the out-of-this-world feeling reinforced by the hidden presence, just around the corner, discreetly seating along a narrow corridor, of two Asian women busy knitting the wooden “clothes” for the Family chairs. Like Ishigami, the pair won’t answer questions, or even raise an eye: they do not speak a single word of English. Perhaps did they simply pop out of a Japanese Children story book?

More grounded and real is the “Underground” section. Downstairs, major design companies and creative entrepreneurs are jostling elbows with the “young talents of today and tomorrow”. Schools, such as ECAL (4 students from the Lausanne-based establishment were awarded Interieur Young Designers’ Fair prizes), share the underground floor space, a “true creative hub where new applications, new materials and techniques, and new products get their time under the spotlight.” Those who want to be in the know will have to pay a visit before October 24th.


Le Bee Huahua de Charles Kaisin culmine à dix mètres de hauteur, tout de carton alvéolé bâti

Bram Boo, designer de l'année
Installation "Picnic" de Junya Ishigami pour Interieur 2010

Au détour d'un couloir, une jeune femme tricote sans relâche les "vêtements" des Family chairs d'Ishigami

Yanes Whül et son poêle à bois : un des quatre étudiants de l'ECAL dont le projet a été primé dans le cadre de la YoungDesignersFair d'Interieur 2010 (cf. photo en exergue, l'abri "Brigitte" d'Enrique Illanez Schoenenberger)

"Underground", un fauteuil de bois courbé, inspiré du Voido de Ron Arad, amuse les visiteurs


Comments

9
  • 13zor

    B E A U T I F U L ! ça me donne en vie d’aller voir ça… grrr pourquoi le temps file comme ça!

  • maupado

    Ces très seyantes combinaisons sont-elles disponibles? ou bien est-ce seulement un uniforme?

  • Elodie Palasse

    @Maupado : les combinaisons sont signées Black Balloon, et si tu veux arborer le look “nuancier”, tu peux t’adresser aux deux stylistes de la marque, qui les ont spécialement créées pour la Biennale (et tu n’as donc pas lu mon billet sur Bram Boo à Courtrai, qui annonçait la nouvelle et montrait un exemple d’homme-nuancier, vu de dos). 🙂

  • Prof Z

    C’est sublime (salon, ville, ambiance) mais attention , j’ai eu des surprises en allant de Kortrijk….. à Rijsel

  • Prof Z

    Ce qui est bien en Suisse et en Belgique, c’est qu’ils ne manquent pas de sites web pour voir les projets primés ( en tout cas je les ai pas vu à DD Paris 2010)
    http://www.hes-so.ch/News/detail.asp?ID=2857

  • Prof Z

    ça bouge beaucoup à l’Ecal , pendant dd Paris , ils étaient primés à DMY Berlin et + ou – pendant qu’ils étaient primés X4 à Courtrai, ils exposaient leurs idées lumineuses à Rome ( en photo la lampe de Camille Blin vue à Dock en seine pendant dd paris
    http://www.ecal.ch/news.php

  • Prof Z

    A propos de Camille Blin (ECAL)
    Beaucoup de blogs français font des interviews de designers mais rares sont ceux qui vont aussi loin qu’Abitare dans l’analyse d’un projet et d’un proto avec des avis de designers connus comme Alberto Meda et….. Pierre Charpin …
    http://www.abitare.it/highlights/come-fare-il-buoi/langswitch_lang/en/

  • Prof Z

    Arlecchino ……..una rapprentazione buffonesca

  • Prof Z

    Plus flagrant, Boo s’est fait pompé par le groupe Abba du design que Pierre Doze traite de differents qualificatifs peu flatteurs dans l’officiel de l’année…..
    http://mocoloco.com/upload/2010/02/console_mirror/balancing_boxes_front_design.jpg

Something to Say?

Your email address will not be published.