Ettorre Sottsass inédit : “petit hommage à Mondrian”

Ettore Sottsass, à la fin de sa vie, a centré son travail sur l’oeuvre de Piet Mondrian, maître du mouvement De Stijl. Son surprenant – et stupéfiant d’actualité –  Piccolo Omaggio a Mondrian n’avait à ce jour jamais été exposé. La galerie Friedman Benda, à New York, met le “petit hommage” à l’honneur jusqu’au 18 décembre. Les pièces affichent coloris francs et formes géométriques chères à Mondrian, associés à la “patte” de Sottsass : un style architectural sculpté, des formes sobres, presque sévères, réunies en de joyeux assemblages. Amateurs de design radical, d’antidesign, d’architecture post-moderniste et du groupe Memphis se réjouiront sans aucun doute. Cerise sur le gâteau, Phaïdon publiera en 2011 l’ultime, et très attendue, monographie de l’oeuvre d’Ettorre Sottsass (1917-2007).

Ettore Sottsass, in the last years of his life, dedicated his work to the de Stijl master, Piet Mondrian. His surprisingly contemporary Piccolo Omaggio a Mondrian, never showcased before, combines architectural ideas and the art of sculpture. With such vivid colors and purity of shape, the cabinets designed by Sottsass (1917-2007) cut a striking figure at the Friedman Benda gallery (New York, until December 18th). Afficionados of radical design, anti-design, post-modernist architecture, and of the early 1980s Memphis group will be overjoyed. And there is more to it: Phaïdon has announced the publishing of a hefty monograph for 2011.


Comments

4
  • Les tweets qui mentionnent Ettorre Sottsass inédit : « petit hommage à Mondrian » -- Topsy.com

    […] Ce billet était mentionné sur Twitter par La Revue du Design, Sleek Design. Sleek Design a dit: Ettorre Sottsass comme vous ne l'avez jamais vu ! « Petit hommage à Mondrian » http://t.co/6eEercK #design #Memphis #NY […]

  • maupado

    Ces meubles (?) sont en bois laqué en en Corian. La résine acrylique, grâce à l’impossible lecture des assemblages qu’elle oblige (ou permet), restitue des volumes la pureté conceptuelle que seul le dessin pouvait jusqu’alors traduire.
    Et, à moins que l’industriel lui ait accordé de créer ses propres couleurs, que dire de l’étroitesse de la gamme de Corian dont s’est accommodé l’artiste?
    “Ce rose vous convient, M. Sottsass?
    – e perché no? è perfetto, e anche il giallo, il verde, bah, tutt’apposto…”

  • Prof Z

    Pour moi “l’utilité” d’un maître, c’est d’éprouver notre propre force en le contestant
    ( Jean Bazaine ds Honneur aux maîtres livre présenté Marguerite Lena ) …. Le problème pour un disciple comme Pierre Charpin , c’est quand le maitre revient … et c’est une tendance forte à Milan de faire revenir les vieux maîtres du design italien sur le devant de la scène… alors que la jeune génération commencait à respirer…

  • Prof Z

    Le maestro me donne des idées pour sortir mes meubles noirs d’une sévérité toute protestante qui désespère ma femme ( proche en deco de John Stefanidis qui n’est pas toujours ma tasse de thé) et de les reveiller de couleurs vives , de “petites boîtes colorés de jeunes designers qui veulent changer le monde” comme dirait Pierre Doze , parlant des US box de Mathieu Lehanneur ou mieux les faites maison … pour harmoniser le tout avec une collection plus industrielle de Matheo Thun pour Bieffeplast

Something to Say?

Your email address will not be published.