Ettorre Sottsass inédit : “petit hommage à Mondrian”

Ettore Sottsass, à la fin de sa vie, a centré son travail sur l’oeuvre de Piet Mondrian, maître du mouvement De Stijl. Son surprenant – et stupéfiant d’actualité –  Piccolo Omaggio a Mondrian n’avait à ce jour jamais été exposé. La galerie Friedman Benda, à New York, met le “petit hommage” à l’honneur jusqu’au 18 décembre. Les pièces affichent coloris francs et formes géométriques chères à Mondrian, associés à la “patte” de Sottsass : un style architectural sculpté, des formes sobres, presque sévères, réunies en de joyeux assemblages. Amateurs de design radical, d’antidesign, d’architecture post-moderniste et du groupe Memphis se réjouiront sans aucun doute. Cerise sur le gâteau, Phaïdon publiera en 2011 l’ultime, et très attendue, monographie de l’oeuvre d’Ettorre Sottsass (1917-2007).

Ettore Sottsass, in the last years of his life, dedicated his work to the de Stijl master, Piet Mondrian. His surprisingly contemporary Piccolo Omaggio a Mondrian, never showcased before, combines architectural ideas and the art of sculpture. With such vivid colors and purity of shape, the cabinets designed by Sottsass (1917-2007) cut a striking figure at the Friedman Benda gallery (New York, until December 18th). Afficionados of radical design, anti-design, post-modernist architecture, and of the early 1980s Memphis group will be overjoyed. And there is more to it: Phaïdon has announced the publishing of a hefty monograph for 2011.


Comments

4
  • Les tweets qui mentionnent Ettorre Sottsass inédit : « petit hommage à Mondrian » -- Topsy.com

    […] Ce billet était mentionné sur Twitter par La Revue du Design, Sleek Design. Sleek Design a dit: Ettorre Sottsass comme vous ne l'avez jamais vu ! « Petit hommage à Mondrian » http://t.co/6eEercK #design #Memphis #NY […]

  • maupado

    Ces meubles (?) sont en bois laqué en en Corian. La résine acrylique, grâce à l’impossible lecture des assemblages qu’elle oblige (ou permet), restitue des volumes la pureté conceptuelle que seul le dessin pouvait jusqu’alors traduire.
    Et, à moins que l’industriel lui ait accordé de créer ses propres couleurs, que dire de l’étroitesse de la gamme de Corian dont s’est accommodé l’artiste?
    “Ce rose vous convient, M. Sottsass?
    – e perché no? è perfetto, e anche il giallo, il verde, bah, tutt’apposto…”

  • Prof Z

    Pour moi “l’utilité” d’un maître, c’est d’éprouver notre propre force en le contestant
    ( Jean Bazaine ds Honneur aux maîtres livre présenté Marguerite Lena ) …. Le problème pour un disciple comme Pierre Charpin , c’est quand le maitre revient … et c’est une tendance forte à Milan de faire revenir les vieux maîtres du design italien sur le devant de la scène… alors que la jeune génération commencait à respirer…

  • Prof Z

    Le maestro me donne des idées pour sortir mes meubles noirs d’une sévérité toute protestante qui désespère ma femme ( proche en deco de John Stefanidis qui n’est pas toujours ma tasse de thé) et de les reveiller de couleurs vives , de “petites boîtes colorés de jeunes designers qui veulent changer le monde” comme dirait Pierre Doze , parlant des US box de Mathieu Lehanneur ou mieux les faites maison … pour harmoniser le tout avec une collection plus industrielle de Matheo Thun pour Bieffeplast

Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.