Snowjob: en attendant Godoy (ne soyons pas crédules)

Le fauteuil Snowjob (en français “camouflage” ou “dissimulation”) du designer Emiliano Godoy est fait de deux parties distinctes : sur une carcasse de bois (certifié FSC, traité avec un vernis biodégradable à base végétale), le designer installé à Mexico a enfilé une housse réalisée à partir de petits emballages de confiseries, recyclés pour l’occasion (Ecoist). (…)

Designer Emiliano Godoys Snowjob armchair comes in two parts: on a wooden structure (FSC certified wood coated with vegetable-based, biodegradable finish), the Mexico-based designer has slipped a cover (by Ecoist) composed of recycled small pieces of post-industrial waste from the candy wrapping industry. Beware of (…)

A ce propos, justement, méfiez-vous du logo “recyclage” (figurant sur chaque emballage de bonbon) que le designer a volontairement mis en évidence au dos du fauteuil : le consommateur aurait tendance, fort logiquement, à s’imaginer que les papiers sont systématiquement recyclés. Il n’en est pourtant rien. Godoy souhaitait ramener celui-ci à la réalité. La signification du mot “Snowjob” ? “Un camouflage, une tentative de masquer la preuve d’un méfait, d’une erreur, d’une incompétence ou autre information embarrassante”. Tout ce qui brille…

(…) the recycling logo (featuring on candy wrapping) that the designer has deliberately chosen to show and highlight: although consumers might logically think that candy wrappers are actually recycled, truth is none of them has ever been. Godoy intended this reality check to warn consumers about false pretenses. “Snowjob”? “A cover-up, an attempt to conceal evidence of wrongdoing, error, incompetence or other embarrassing information”. All that glitters…

(source Designboom)


Something to Say?

Your email address will not be published.