Sleek design juré “Découvertes” à Maison&Objet : MissPrint, London

Sleek design avait l’honneur de faire partie du jury du prix des “Découvertes” lors de la toute dernière édition de Maison & Objet, en charge du prestigieux secteur “Editeurs” (designers textiles et maisons de tissus d’ameublement). Pour mener à bien la mission, nombre d’allées ont été arpentées (au sein du hall scénographié avec panache par la Grande Dame du design italien, Paola Navone), de stands dûment scrutés, de tissus palpés et gratouillés (il faut savoir conserver une âme d’enfant) et de salves de questions lancées. Avant tout, je devais obéir à la règle d’or qui m’avait été fixée : me laisser aller au “coup de coeur”, au vrai, dans toute sa spontanéité. Et soudain surgit, au détour d’un énième couloir, un petit coin qui irradiait la joie et la luminosité, propres aux créations de MissPrint.

Sleek design was part of the jury for the “Découvertes” (i.e. Discoveries) prize at the Maison & Objet fair in Paris  – entrusted with the Editeurs (upholstery fabric houses & designers) category of this huge, bi-annual international event. It involved a lot of walking around the gigantic exhibition hall, grandly  decorated by the Grande Dame of Italian design, Paola Navone, and, needless to say, countless hours (or so) of looking around, touching, scratching (always keep in touch with your inner child) and asking questions. But I was to obey the golden rule I had been given: it had to be “love at the first sight”, a coup de coeur, a sudden and deep crush. And there it appeared before my eyes: an impossibly bright and cheerful corner, courtesy of MissPrint‘s textile designers.

Yvonne et Rebecca Drury forment une intéressante équipe : mère et fille ont toutes deux étudié le Design textile, dont elles ont fait leur métier. Yvonne Drury enseigne cette discipline à l’université d’East London. Leurs imprimés (déclinés sur des tissus et du papier peint) évoquent avec grâce les oeuvres 1950-60 de Lucienne Day, auxquelles viendraient se mêler quelques influences scandinaves parcimonieuses et bien assimilées. Les deux designers de MissPrint se sont associées au fabricant de mobilier Nathan, dont les pièces semblent suivre le même courant (quelque part entre Russell Pinch et Finn Juhl). Le tout s’avère délicieusement rétro, franchement actuel, et facile à vivre.

Yvonne & Rebecca Drury form an intersting mother & daughter team. Both were trained as textile designers, a discipline that Yvonne Drury teaches at the University of East London. Their patterns (printed on fabrics and matching wallpapers) are a graceful reminiscence of mid-century modern works by Lucienne Day, with a Scandinavian twist to them. The MissPrints’ designers have set up a collaboration with Nathan, a furniture manufacturer whose pieces seem to follow exactly the same trend (Russell Pinch meets Finn Juhl). Exquisite, retro, and easy to live with.

Tandis que je discutais avec Yvonne et Rebecca Drury, une femme s’est approchée du stand. Soudain, se tournant vers l’amie qui l’accompagnait : “Regarde ça. Il y a quelques années, on aurait trouvé ça hideux, tout simplement hideux. Maintenant, c’est considéré comme “branché”, va comprendre !” Il en faudrait plus pour décontenancer Yvonne Drury: “Les modes vont et viennent, puis reviennent, adoptant à chaque fois un angle légèrement différent. Notre design a incontestablement cette allure rétro, 1950-60, comme le mobilier de Nathan. Mais nous avons l’impression que notre style fait tout simplement partie de cette catégorie de “classiques contemporains”, et ainsi par définition sans appartenance à une époque donnée.”  Un style effectivement intemporel : je me suis amourachée du motif de pissenlit, décliné dans des coloris plus que parfaits. Partie à la recherche de la “Découverte” idéale, j’avais l’impression d’avoir déniché un véritable petit trésor. Les designers de MissPrint ont été ravies de recevoir leur distinction ; je me suis sentie aussi chanceuse que joyeuse.  “Va comprendre !”

While I was interviewing Yvonne and Rebecca Drury, a lady passed by. Addressing her friend, she said: “See? A few years ago we would have thought about this as merely hideous. Now it’s considered trendy. Go figure…”. Yvonne Drury could not be less impressed: “Trends come and go, and then come around again, each time with a different slant. Our designs do have a look of mid-century retro but we feel that, like Nathan, our style is contemporary classics and as such timeless.” Indeed, it has proved timeless: I fell in love with the Dandelion design, and its perfect choice of hues. There I was, on my quest for the perfect “Discovery”, feeling like I had just found a treasure. The MissPrint designers cheerfully received their prize, and I somehow felt lucky and jubilant. “Go figure…”

(For further info: MissPrint, Nathan, “Les Découvertes” Janvier 2011 prize at Maison & Objet)




Comments

4

Something to Say?

Your email address will not be published.