Design Shaker : nesting tables & step stools, Paul Loebach

Les tables gigognes de Paul Loebach, imaginées par le designer américain en 2009, sont désormais disponibles chez Areaware. Inspirées du mobilier pratique, fonctionnel, à l’ornementation minimaliste propre au style Shaker de la Nouvelle-Angleterre du 18e siècle, le trio de tables se mue d’un geste en escabeau. (…)

Paul Loebach’s nesting tables, that the American designer has imagined in 2009, are now available at Areaware. Inspired by “the simple versatility of American Shaker furniture”, the nest of tables doubles up as step stools when simply pulled out.  (…)

Chaque petite table s’ouvre au moyen d’un abattant pourvu de charnières de sécurité, offrant un espace de rangement plutôt discret.

Each of the three table opens at top, with safety hinged lids for inconspicuous storage.

(source Areaware)

Comments

4
  • maupado

    Tout y est!
    Pour ceux et celles que le design extrême intéresse, c’est-à-dire celui des Shaker (vraiment secoués, cela dit) évoqués par notre hôtesse avisée, il existe encore quelques exemplaires disponibles sur Amazon du bouquin de June Spring et David Larkin : “Shaker, life, work and art” Une somme, au milieu d’une littérature très abondante quand même. Enfin, peut-être qu’il en reste, parce que, très récemment, je me suis précipité sur les deux exemplaires pourris que j’y ai trouvés.

  • Elodie Palasse

    @Maupado : holy Shakers! Je ne connais pas le bouquin en question, je viens de le commander (il en reste, d’occasion). Merci 🙂

  • m

    N’empêche, ça n’est pas une galéjade. Il faut tenir les Shakers parmi les fondateurs d’un design de l’absolue nécessité, une nécessité impérieuse parce qu’intérieure, un design de foi. Les objets et plus largement tout ce qu’ils concevaient et fabriquaient n’était pas strictement et universellement utile, juste, d’un raffinement et d’une élégance extrême, etc, mais participait, paradoxalement parce que rationnellement, de la construction fusionnelle et obsessionnelle d’un univers, on peut le dire sans les fâcher, y en a plus, de timbrés complets.
    Starck ne s’y était pas trompé qui avait préfacé l’édition française et désormais épuisée du bouquin de Spring et Larkin.

  • Prof Z

    J’ai trouvé comme definition d’escabeau = siège de bois sans bras ni dossier . Ce serait donc aussi un tabouret.

Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.