Alain Gilles fait des collages de tables pour Bonaldo

La dernière création d’Alain Gilles n’est pas sans évoquer les gommettes qui ont coloré notre enfance. Le designer belge vient de nous envoyer les images de ses tables “Collage”, que la marque Bonaldo dévoilera au salon de Milan. Parmi les diverses compositions, il propose le parti-pris du blanc intégral. Les volumes génèrent des ombres qui vont révéler et sculpter les volumes.

Alain Gilles’ latest creation evokes a nostalgia for the colored stickers we all used to play with as kids. The Belgian designer just sent us these pictures of the “Collage” tables, that Bonaldo will unveil at the upcoming Milan salone. The numerous combinations include an interesting all-white version, all forms sculpted and revealed by shadows.

La modularité est la notion maîtresse de cette nouvelle collaboration entre la firme italienne Bonaldo et Alain Gilles : autour de la petite table ronde, qui demeure fixe, les éléments se plient ou se déplacent en fonction des besoins. D’autres travaux du designer seront exposés à l’occasion de la Design week de Milan : un meuble de rangement pour Casamania et de récentes créations pour la firme de mobilier de bureau Buzzispace (dans le cadre de Belgium is design)

Modularity is the key word to Alain Gilles and Bonaldos most recent collaboration: the lacquered steel (one is coated with a copper paint) tables can be folded or organized in many ways. The designer will have several items showing during the Milan design week, including his container sideboard for Casamania, and pieces made for Buzzispace (that will be part of the Belgium is design exhibition).




Comments

8
  • wize

    Merci Elodie.
    C’est assez superbe comme réalisation !
    C’est édité chez qui ?
    w

  • Elodie Palasse

    Walter, tu fais ta revue de presse à une terrasse de café nîmois, non ? C’est dans le titre, chez Bonaldo ! 🙂
    Bon week-end (tu y es déjà, dirait-on)

  • maupado

    Avons-nous gardé assez de flexibilité pour imaginer chaque jour une composition différente, harmonieuse et pertinente, ou bien ne voulons-nous plus d’objets qui s’imposent et nous en imposent? Cette table n’a pas de forme et répond aux deux questions. Est-ce de la virtuosité ou une défaite?
    Tu nous saoules avec tes questions.

  • wize

    oup Elodie….
    J’étais juste sous le charme de ces tables que le visuel à du primer sur le rédactionnel !!!!
    Merci pour cette belle trouvaille

    Il faisait chaud hier à Nîmes (…)
    Super hype ton nouveau badge de Maison & Objets 🙂
    A très bientôt.
    w

  • Prof Z

    Susanna Legrenzi y voit une influence de Luigi Veronesi.
    http://www.bigbenzine.com/se-fosse-collage-tables-by-alain-gilles/

  • Elodie Palasse

    Maurice, comment veux-tu qu’on réponde à ça ?? 🙂 Based on my experience… je ne suis pas contre ces objets qui changent d’humeur avec moi. Modulables, dissociables, ou tellement “beaux” (c’est subjectif, je sais…) et évidents, les statement pieces, qu’ils ont la grâce de s’accommoder des changements de décor ou d’environnement qu’on leur impose. A ce propos, si le F 444 était doué de parole… 😉

  • Elodie Palasse

    Mr W, tu viens de saper un an et demi de dur labeur ! COMMENT CA, le visuel prime sur le rédactionnel ?!
    Espèce d’InKulte… A un de ces jours pour le café en terrasse (surtout pas pendant la Féria)

  • Prof Z

    Horizontalité , verticalité
    Quand Alain Gilles fait des collages de surfaces pour Bonaldo, Stefan Diez fait un collage de volumes pour Schönbuch avec une palette proche
    http://www.otto-otto.com/wp-content/uploads/2011/02/dice.jpg

Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.