Airline Chair, Kem Weber: Walt Disney Signature fait renaître le pionnier américain du mobilier moderne

Au début des années 1930, Walt Disney  faisait appel au designer et décorateur K.E.M. Weber (né Karl Emanuel Martin “Kem” Weber à Berlin en 1889). Ce dernier avait quelques années auparavant ouvert à Los Angeles un magasin, “Modes and Manners,” au sein duquel il proposait ses propres créations, accompagnées d’une sélection d’objets de ses contemporains. La création des lieux coïncidait avec un engouement croissant pour le mobilier moderne, le style Art déco officiellement né à l’occasion de l’Exposition des arts décoratifs et industriels modernes à Paris en 1925.

In the early 1930’s, Walt Disney commissionned designer K.E.M.Weber (born Karl Emanuel Martin “Kem” Weber in Berlin, Germany, in 1889). It had been a few years since the designer had opened a shop in Los Angeles, “Modes and Manners,” where he showcased his own designs as well as some of his fellow furniture makers’ and interior designers’. The launching of the shop was the result of a growing interest in the new “art moderne,” awakened by the 1925 Exposition des arts décoratifs et industriels modernes in Paris.


Son style fort et aisément identifiable ont valu à Kem Weber d’être rapidement connu et réputé (Christopher Long, professeur d’histoire de l’architecture à la University of Texas, considère un fauteuil dessiné par Weber pour la résidence privée de John Bissinger à San Francisco vers 1928 comme “un échantillon avant-gardiste du style moderniste pur, élégant et sophistiqué qui allait bientôt devenir emblématique du Hollywood des années Trente”.) En 1934, Kem Weber met au point à la suite de mois de recherche acharnée son nouveau projet: une assise qui serait vendue en pièces détachées, pourrait être vendue dans une boîte (et ainsi transportée sans encombre depuis la boutique chez l’acheteur) et assemblée par le consommateur. Fruit d’essais variés, le fauteuil Airline (Arm)chair ne pesait pas plus, emballage inclus, de 8 kilos. Pourtant, en dépit d’un mode d’assemblage limpide et d’exécution rapide, d’un coût modeste (moins de 25 dollars de l’époque), jamais Kem Weber ne parvint à convaincre un fabricant d’oser la production et diffusion extensive de l’Airline Chair. Vers la fin de la décennie, Weber allait réaliser un complexe de studios de cinéma pour Walt Disney, à Burbank. Tous les exemplaires de l’Airline Chair que le designer avait en sa possession vinrent meubler les studios.

Kem Weber’s style and signature had a big impact at that time (Christopher Long, a University of Texas professor for architectural history, gives the instance of an armchair designed for the John Bissinger residence in San Francisco around 1928: to him, “a harbinger of the sleek and sophisticated modernism that would come to define the Hollywood of the 1930’s”.). In 1934, Kem Weber spent months working on a new project: creating a chair that could be sold disassembled, could fit into a box and then put together by the buyer. He came up with the Airline Chair, packed flat in a box which weight did not exceed 17 pounds. Despite the easy assemby process and modest cost (it was designed to sell for $24.75), the designer was never able to find a manufacturer to mass-produce the Airline Chair. Kem Waber later designed an extensive studio complex for Walt Disney in Burbank, in the late 1930’s: all the models of the Airline Chair ended up furnishing the studios.


Mais l’histoire ne s’achève pas là. A en croire la rumeur, le mythique Walt Disney fit du fauteuil Airline son petit favori. C’est ainsi que, quelque 70 ans plus tard, le designer Cory Grosser a été mandaté pour imaginer une version modernisée et fidèle, tout à la fois, à l’oeuvre originale de Kem Weber. La Walt Disney Signature Line compte désormais dans ses rangs le modèle Airline 009 Chair. Il y côtoie, dans un genre sans commune mesure, le tabouret décoré d’oreilles de Mickey Mouse édité en collaboration avec Cappellini, ou du fauteuil Tron de Dror Benshetrit...

But the story did go on… Rumour has it, Kem Weber’s Airline Chair became Walt Disney’s favorite seat. Over 70 years later, designer Cory Grosser has mordernized Kem Weber’s originally designed lines for the Walt Disney Signature Line, which just released the Airline 009 Chair. A far cry from the Cappelini Mickey-eared stools and Tron armchair by Dror Benshetrit, recently introduced by Walt Disney Signature...

(sources Walt Disney Signature, Cory Grosser & Design Milk)

A gauche, le modèle de Kem Weber (1934), dos à dos avec celui de Cory Grosser (2011)

Modèle de fauteuil réalisés dans les années 1930 par Kem Weber

Horloge Art Déco, Kem Weber, années 1930

Comments

1

Something to Say?

Your email address will not be published.