Soft Edges – Hannah Sabapathy

Aux côtés de son acolyte Pia Wüstenberg, la designer Hannah Sabapathy – fraîchement diplômée du Royal College of Art – présente une série de pièces sculpturales (aux formes inspirées de celles de formations cristallines) pendant la durée de la Dutch Design Week.

Recently graduated from the Royal College of Art, Hannah Sabapathy displays her series of sculptural furniture pieces (designed after crystal formations) in Eindhoven for the Dutch Design Week, along with fellow designer Pia Wüstenberg.

Pendant plus d’une année, la designer a réuni nombre d’objets naturels ou manufacturés, “échantillons géologiques iridescents, papier aluminium froissé, et même des tasses à café en plastique à moitié fondus.”  L’étude de cette hétéroclite collection a ensuite permis à la designer de réaliser ses pièces, qui peuvent être utilisées comme tables d’appoint ou tabourets, à partir de bois de cerisier et panneaux de MDF tantôt imprimés, revêtus de peinture laquée, rehaussés à la feuille d’or et d’aluminium, ou de contreplaqué gravé de motifs.

Over a year, the designer collected natural and found objects of various origins, “from iridescent geological samples to scrunched up foil and molten plastic coffee cups.” Her pieces, which can be used as tables or stools, are made of cherry wood, gloss painted and screen-printed MDF panels, etched laminate, gold and aluminum leaf.

“Le nom de chaque pièce de la collection évoque le procédé de catalogage des specimens de minéraux, chacun donné d’après des formations cristallines : Mimetite, Niccolite, Altaite, etc. Les objets peuvent être posés sur n’importe quel de leurs côtés, et l’utilisateur choisit ainsi que révéler telle ou telle surface. Les différentes configurations sont nombreuses, rendant à chaque fois sa propre version fictive de la nature.”

“The title of each piece in the collection speaks of a similar process of cataloguing mineral specimens, naming each object after crystal formations: Mimetite, Niccolite, Altaite, etc. The objects can be placed on any side revealing different surfaces and giving way to numerous different configurations, each time creating fictional versions of the natural.”

(source Hannah Sabapathy )


Comments

1

Something to Say?

Your email address will not be published.