Pop-Up Generation: Design Between Dimensions

L’exposition “Pop-up Generation: Design Between Dimensions”, dont le commissariat est assuré par Li Edelkoort, se tient actuellement à Breda (Pays-Bas). La designer Kiki van Eijk a notamment dessiné une nouvelle collection, “Textile Sketch”, pour l’occasion.

The “Pop-up Generation: Design Between Dimensions” exhibition, curated by Li Edelkoort, is cuurently showing in Breda (The Netherlands). Designer Kiki van Eijk has imagined a new furniture collection for the occasion, called “Textile Sketch”.

Kiki van Eijk a utilisé le tissu, à plat, mobile, comme source d’inspiration pour son travail du métal. Les différentes techniques découvertes par la designer au cours d’un atelier de travail du métal lui ont soufflé l’idée de “capturer la nature délicate du textile : dentelle de métal découpée au laser, découpe 3D, franges obtenues en utilisant un fer à souder, fil enduit d’or et nickel ; il y a même un coussin de métal, gonflé à souhait !”, explique la designer.

Kiki van Eijk used flat and mobile textile shapes as inspiration, turned into solid heavy metal; the different techniques the designer discovered in a metal workshop inspired her “to capture the delicate nature of fabrics: laser-cutting lace, 3D laser-cutting piping, welding and blow-torching fringe, coating gold and nickel thread, and even attempting to fluff-up a metal pillow, ” says Kiki van Eijk.

Lidewij Edelkoort, traqueuse de tendances et ancienne directrice de la Design Academy Eindhoven, qui vit et travaille désormais à Paris, a développé le concept pour le MOTI, “Museum of the Image in Breda”. “The Popup Generation, Design between dimensions” sera à l’affiche jusqu’au 12 avril.

“Les jeunes générations nées avec et derrière l’écran vivent dans une zone nébuleuse, un no man’s land entre deuxième et troisième dimensions, qu’ils souhaitent connecter l’une à l’autre. Cette génération Pop-up effectue d’incessants va et vient entre  2D et 3D, sans même s’apercevoir de la différence. Le cerveau est entraîné à visualiser le volume à plat, et à découvrir une structure derrière le volume présenté dans un dessin architectonique.”

Lidewij Edelkoort, trend forecaster and former director of the Design Academy Eindhoven, who lives and works in Paris, has developed an exhibition concept for MOTI, “Museum of the Image in Breda”. “The Popup Generation, Design between dimensions” will be on display until April 12th.

“Young generations born with and behind the screen live in a shadow area, a no man’s land between the second and third dimensions that they wish to connect. This popup generation moves easily from 2D to 3D and back again as if they do not even notice that there is a difference. The brain is trained to see volume in a flat sketch and to discover a structure behind the volume found in an architectonic drawing.”

Li Edelkoort a choisi designers et artistes impliqués dans la recherche de nouvelles techniques. Aux côté de Kiki van Eijk, on trouve Tord Boontje, Studio Job, Laurens Manders, Anthony Kleinepier, Jaime Hayon, Anna Garforth, Eric Ku, Issey Miyake, Front, Molo, Richard Woods, et quelques autres.

Li Edelkoort has chosen designers and artists doing some research into new ways of working techniques. Along Kiki van Eijk are to be found Tord Boontje, Studio Job, Laurens Manders, Anthony Kleinepier, Jaime Hayon, Anna Garforth, Eric Ku, Issey Miyake, Front, Molo, Richard Woods, among others. (via Kiki van Eijk, Designartnews)





Comments

4
  • maupado

    Chihuahua Pearl aime, dépassant sa tristesse.

  • Elodie Palasse-Leroux

    @Maupado : hommage à Jean Giraud ? (pop ?)

  • maupado

    Oui, Elodie, un maestro est passé. Pas d’équivalent dans l’expression de la profondeur de champ, de la perspective, de la justesse des proportions, de l’exactitude du mouvement, du foisonnement des couleurs, de la cohérence de ses univers mentaux.
    Et surtout dans la maîtrise de sa propre virtuosité et dans la distance toujours amusée à sa propre production.
    Chihuahua Pearl est peut-être triste, moi pas, ni l’un ni l’autre ne sont réellement absents.

  • Elodie Palasse-Leroux

    @C’est beau, Maupado, c’est un bel hommage… Mais Li Edelkoort ne verra probablement pas le lien 😉

Something to Say?

Your email address will not be published.