Supertid, Fanni Baudo & Liv Henning : la course au “super temps”

Supertid” est une expression danoise communément employée dans le langage sportif professionnel, signifiant “super temps”, en référence à la course perpétuelle vers la rapidité. Les designers Fanni Baudo et Liv Maria Henning ont avec le projet Supertid choisi d’explorer la notion contemporaine du temps, en une époque où chacun s’épuise à “être super efficace, employant chaque seconde de son temps à être “super bon”, ignorant les étapes de contemplation comme les déviations.”

Supertid” is a Danish expression commonly associated with professional sports, that means “super time” and refers to the competition of being the fastest. Designers Fanni Baudo and Liv Maria Henning’s Supertid project is an exploration of the contemporary notion of time – in a time when one is always “striving to be supereffective and having to spend every second of your time in a supergood way , with the loss of comtemplation and deviations”.

Mais le titre choisi par les designers fait également référence à l’origine latine du mot “super”, synonyme “d’au-dessus”. Peut-on essayer de se placer au-dessus ou au-delà du temps ? Ou tout du moins, comme le suggèrent les designers, “peut-être oser l’ignorer un moment, ou décider de lui attribuer un rôle nouveau dans nos vies”.

A travers des entretiens avec 5 personnes (dont l’âge varie de 43 à 83 ans), chacune choisie pour sa perception et utilisation originale du temps, le projet a donné lieu à des études variées – tactiles ou visuelles, impliquant, entre autres cobayes, des encres ou des végétaux en décomposition. Les résultats ont été réunis en une publication, logiquement intitulée Supertid.

Fanni Baudo et Liv Maria Henning sont toutes deux diplômées de la Danish School of Design. Supertid constitue le mémoire et projet de maîtrise de Fanni (Design textile), en collaboration avec Liv Henning (Communication visuelle).

But the title the designers chose to pick also refers to latin origin of the word super meaning above. – Can we try to be ‘above time’? Or, the designers suggest, “maybe dare to forget it completely for a while or decide to give it a new role in our lives”.

Through interviews with 5 people (aged from 43 to 83) revolving around their different perceptions of time and decisions of living with time in unusual ways, the project has resulted in a number of visual and tactile studies (experimenting with inks or decaying fruits, for instance), all collected in a publication titled Supertid.

Fanni Baudo and Liv Maria Henning studied at the Danish School of Design. Supertid was Fanni’s master thesis and graduation project (MA textile design), in collaboration with Liv Henning (MA visual communication)



Comments

12
  • Liza

    Striking! Tres beau !

  • maupado

    bon, vite, on a pas que ça à faire:
    opinion:
    Ça manque à l’ineffable D.Hirst, tiens: savoir que le temps existe.
    S’il ouvrait ses cuves de formol, explosait ses étagères de médicaments ou dérangeait les trames de ses ronds de couleur, il découvrirait sans doute que quelque chose est là, avant la mort.

  • AlexD

    Bonjour,
    Elles ont l’air très sympathique ces recherches. Comment fait-on pour jeter un oeil à ce document / est-il édité ?

  • Elodie Palasse-Leroux

    @Maupado : tu veux dire que, là où Fanni Baudo et Liv Henning observent et exposent le déclin (donc la vie), Damien Hirst est trop pressé de découper des vaches en pleine force de l’âge ? 🙂

  • Elodie Palasse-Leroux

    Bonjour Alex, pas encore édité, puisque ce mémoire est le projet de fin d’année de Fanni Baudo et de Liv Henning. Tirage très limité pour le moment, mais c’est à suivre… Le propos est intéressant et les visuels très réussis, c’est vrai qu’on aimerait en voir un peu plus.

  • AlexD

    Merci ! Quand on pense aux perles qui doivent dormir dans les archives des écoles, ça fait rêver…

  • maupado

    CQFD Élodie. Alors que le travail de ces deux étudiantes est limpide à m’en faire croire que je suis intelligent, j’enrage de ne rien comprendre aux propositions de D.H. En revanche, je vois quand même que c’est très joli, et très encombrant aussi. Ou faut-il parler d’une plastique régulière et d’une spatialité invasive?

  • Elodie Palasse-Leroux

    @AlexD: la réponse de Fanni a-t-elle attisé ta curiosité ? 😉

  • Fanni Baudo

    Un grand TAK/merci pour les commentaires!
    @Maupado: C’est intéressant de voir une nouvelle manière d’appréhender notre projet en regardant les oeuvres de Hirst. Belles oeuvres que ces animaux enfermés dans des vitrines pleine de formol – mais statiques. En fait, nous avons eu au début du projet, l’idée ’d’arrêter le temps’. Nous avons encapsulé des fruits de diverses manières, et cela semblait retarder le vieillissement… mais le temps était plus rusé que nous… – et tout à coup: une décomposition accélérée assez extrême s’est produite. Résultat: des structures pliées les plus étonnantes et des surfaces recouvertes d’une ’fourrure’ colorée. Mais ces expériences «malheureuses» nous ont donné une direction – nous préférons montrer le vivant et le palpable de la marche du temps.
    @AlexD: Hélas, il existe actuellement peu d’exemplaires de notre livre (qui est en danois). Mais c’est notre intention d’essayer de faire publier notre travail – en français et en anglais. C’est important pour nous – à travers le livre – d’amener les gens à réfléchir sur leur propre relation et perception du temps. Pour la publication nous avons interviewé cinq personnes mais nous aimerions obtenir encores plus d’ histoires personnelles, afin que nous puissions continuer de développer le projet .
    Nous avons le temps devant nous … 🙂
    PS: Dans un exemplaire de notre livre, quelques pages ont été traitées dans une machine «weather-o-meter» (machine de vieillissement accéléré). Un traitement de 3 jours équivaut à un viellissement de 6 mois!
    (fannibaudo@post.com/supertid@post.com)

  • Elodie Palasse-Leroux

    Merci Fanni ! (j’ai oublié de préciser, pour ceux qui s’ébahiraient devant son maniement de la langue de Molière, que Fanni est à moitié Française) 😉

  • Immy Mali

    okay may not have been able to understand the french but sure did the english. i think the concept was very brilliant…especially the aspect of time. reminds me of the futurists and their perspective on speed. i love it

  • Elodie Palasse-Leroux

    Hi Immy, you got the global idea, yes! Thanks for your comment. I’m sticking to English from now on 😉

Something to Say?

Your email address will not be published.