Issey Miyake’s 21_21 DESIGN SIGHT, Tokyo

Feeling back-to-school (or back-to the-office) blue? Likewise. But I’ll be the friendly classmate and share this magical memory: lucky enough, while holidaying in Japan I’ve been invited to discover Issey Miyake’s 21_21 DESIGN SIGHT foundation, located in Tokyo’s trendy Midtown neighbourhood (and Design Hub). Adding to the dream, this building was designed by Tadao Ando, inspired by a piece of clothing. Feeling better already…

Je n’avais pas plus que vous envie de rentrer. Mais, en bonne camarade de classe, je ramène un souvenir du Japon pour attaquer l’année : à Tokyo, j’ai eu la chance d’être invitée à découvrir le fameux 21_21 DESIGN SIGHT fondé par Issey Miyake. Situé dans le quartier de Midtown, réputé pour son Design Hub, ce centre de recherche et d’exposition sur le design a été conçu par Tadao Ando, qui s’est inspiré d’un vêtement pour définir les lignes de son oeuvre. Voilà qui devrait vous alléger l’humeur…

The exhibition “TEMA HIMA: the Art of Living in Tohoku”  focuses on the “foods and living spaces” of the Tohoku region. Graphic designer Taku Satoh and product designer Naoto Fukasawa, two of the three directors of 21_21 DESIGN SIGHT (along with Issey Miyake), curated the event and imagined graphics and scenography. “TEMA (effort)” and “HIMA (time)” make the art of living in this northeastern area of the country, Fukushima being one of its six prefectures. Preparing for the long hard winters to pass, people use natural resources to stock food and protect themselves from the harsh climate.

L’exposition “TEMA HIMA: the Art of Living in Tohoku”  met l’accent sur la “la nourriture et les espaces de vie” de la région de Tohoku. Le designer graphique Taku Satoh et le designer produit Naoto Fukasawa, les deux autres directeurs de 21_21 DESIGN SIGHT avec Issey Miyake, ont endossé le rôle de commissaires pour l’événement, créant scénographie, espaces et signalétique. “TEMA (l’effort)” and “HIMA (le temps)” sont à la base de l’art de vivre propre à cette région située dans la partie nord-est du pays, dont Fukushima est l’une des six préfectures. Pour se préparer et se protéger des hivers longs et très rigoureux, les habitants ont recours, dans le respect des cycles, aux éléments fournis par la nature.

“To prepare for the exhibition, a team of designers, a food director, a journalist, film artists, and a photographer delved into the rich tradition in the “foods and living spaces” of the six Tohoku prefectures. Farmers who pass on their unique traditions; craftsmen, who breathe life back into handcrafts; workshops with young talents to examine new possibilities for making things… Our encounters with the determined and positive people of Tohoku bore fruit as a single exhibition. (…) The goal was to identify keys to the future of design by looking into the wealth of wisdom and creative ingenuity within the collective culture and spirit of the people of Tohoku.”

“Pour préparer cette exposition, une équipe de designers, un spécialiste de la nutrition, un journaliste, des vidéastes et un photographe se sont plongés dans la riche tradition des “foods and living spaces” des six préfectures de Tohoku. Des fermiers qui transmettent leurs traditions uniques ; des artisans, qui insufflent une nouvelle vie aux objets ; des ateliers courus par les jeunes talents qui y examinent de nouvelles possibilités et façons de faire les choses… Cette exposition est le fruit de nos rencontres avec ces habitants de Tohoku, déterminés et positifs. (…) Le but était d’identifier les clefs du design dans le futur, en se penchant sur la richesse du savoir et de l’ingéniosité créative qui existe dans la culture collective et l’esprit des gens de Tohoku.”





Comments

2
  • Marion CHATEL-CHAIX

    Magnifique Elodie !
    Peut être que je te contacterai pour en savoir plus car cela rejoint vraiment le projet que je suis actuellement en train de mettre en place pour démarrer ma rentrée à l’ESAD de Reims, pour le post-diplôme en design culinaire…
    Les expériences de Boisbuchet ont fait leur chemin 😉

    Bien à toi,
    Marion

  • Elodie Palasse-Leroux

    @Marion : je suis ravie d’apprendre que tu t’es lancée, et j’ai hâte d’en savoir plus ! L’aventure du workshop à Boisbuchet a donc porté ses fruits… bravo Marion, et à très bientôt avec plaisir.

Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.