Alicia Ongay-Perez, Inside Out II

Deux silhouettes incongrues, ventres enflés et pattes en l’air : au milieu de la d’exposition des travaux de diplômes de la Design Academy d’Eindhoven, le projet “Inside Out” de la designer britannique Alicia Ongay-Perez figurait au nombre des plus intrigants.

They cut two big-bellied, legs-in-the-air strange silhouettes in the middle of the show: Among her fellow graduated students from the Design Academy Eindhoven, Alicia Ongay-Perez’s “Inside Out II” creatures were among the most intriguing pieces.

La designer britannique, qui a reçu son diplôme de maîtrise en juin, prenait part à la traditionnelle exposition des travaux des diplômés au cours de la Design week néerlandaise à Eindhoven. Grâce à sa connaissance approfondie des matières plastiques, résines et céramiques (la designer a passé une année à expérimenter matériaux, couleurs et textures pour mettre au point les prototypes de Nacho Carbonell), Alicia Ongay-Perez a transformé un meuble de rarement banal en une création venue d’ailleurs.

The British designer, who got her masters degree in design in June, was part of the traditional graduation show held during the Dutch Design Week in Eindhoven. Thanks to her deep knowledge of plastics, resins and ceramics (she made prototypes for Nacho Carbonell, along whom she spent a whole year experimenting with materials, colors, textures), Alicia Ongay-Perez turned a common low-cabinet into an out-of-this-world piece.

“Travailler avec des moules flexibles permettait de jouer avec les formes positive et négative, de transformer le vide interne en formes externes”, détaille la designer, qui a réalisé son projet en collaboration avec le European Ceramic Work Centre. “Ces formes céramiques inversées sont une référence claire à des archétypes domestiques connus (…) mais qui n’ont ici plus de fonction évidente. En ce sens, Inside Out met en question ce nouveau statut. Ces objets sont-ils à considérer comme du design conceptuel ou de l’art ?”

“Working with flexible moulds, it became possible to play with positive and negative shapes, transforming inner voids into positive volumes”, explains the designer, who collaborated with the European Ceramic Work Centre. “These inversed ceramic forms clearly reference domestic archetypes (…) but no longer have an obvious function. They have become concepts. In this way, Inside Out questions this new status. Are these objects Conceptual Design or Art? What is the difference and how can context influence this?”

(source Alicia Ongay-Perez)


Comments

2
  • maupado

    Réjouissant.
    Bien que, même à fleur de peau, et littéralement, sans queue ni tête.

  • Elodie Palasse-Leroux

    Et j’ajouterais : une réminiscence des années Edelkoort à la DAE, période Maarten Baas et Nacho Carbonell, du design-art technique et barré comme ils n’en font plus. Sans queue ni tête, non, mais réjouissant, en effet.

Something to Say?

Your email address will not be published.