Another French Revolution: Design & Prisunic in the 1970’s

From Terence Conran to Andrée Putman, major names in the design industry embarked upon Prisunic's quest for "Beauty for the price of ugliness", and good design for all. It all started during the 1930's, following the stock market crash of 1929, when famous Parisian department store Le Printemps decided to spruce up and launch a new concept. In 1936, the brand "Prisunic" was born (literally: "unique prices"). From the beginning, this innovative approach met a huge success. Renowned furniture and graphic designers or photographers gradually whipped up the perfect image, offering an avant-garde lifestyle and an affordable "new look" for interiors that left a strong imprint. The epitome of Prisunic's success came in the 1970s. (...)

Xavier Veilhan et le fantôme d’Edith Wharton : House of Mirth

Après le château de Versailles (non loin de la tombe de la célèbre romancière américaine), Xavier Veilhan installe ses oeuvres chez Edith Wharton, dans le Massachusetts. The Mount, magnifique domaine datant de 1902, met à l'honneur la création française : Debora (2006) affichera notamment sa longue silhouette dans la bibliothèque de l'auteur du Temps de l'innocence jusqu'au 31 octobre prochain, en concurrence avec les très officiels fantômes des lieux. L'esthétique française chère à Wharton fera également les beaux jours de la demeure en 2011 : the Mount a été confié aux mains expertes de décorateurs et designers français, Andrée Putman en tête. Le travail de ces derniers devrait être dévoilé dans les prochains mois - en fonction du bon vouloir des mécènes de la fondation, dans le cadre d'un French Salute To Edith Wharton (mai à octobre 2011).

Nouveauté Fermob : Andrée Putman présente “Inside Out”

La designer Andrée Putman, avec la complicité de sa fille et collaboratrice Olivia, a détourné pour Fermob les sangles de ceintures d'avion, et plus précisément celles du Concorde, dont la créatrice avait réalisé l'aménagement intérieur.

DesignBox Veuve Clicquot by Tom Dixon

Ses comètes-origami à base d'emballages de bouteilles de champagne ont suivi Tom Dixon de Milan à New York, à l'ICFF (International Furniture Contemporary Fair). Dans une interview accordée à L'Express Styles, le designer britannique raconte qu'il a choisi d'évoquer une légende, selon laquelle le survol de la Champagne en 1880 par une comète aurait coïncidé avec la meilleure récolte de tous les temps (évidemment imputée, a posteriori, à ladite comète).