Le design sculptural d’Isamu Noguchi: On becoming an Artist

Un enfant du siècle, le designer et sculpteur Isamu Noguchi (1904-1988) s'est lié d'amitié et a collaboré avec nombre d'artistes de talent. Amy Wolf s'est penchée sur les relations entretenues par ce dernier avec des grands noms de l'art contemporain, de la danse, de l'architecture et du design pour mettre au point cette exposition. "On becoming and artist: Isamu Noguchi and his contemporaries" explore la période allant de 1922 à 1960, au gré de ses rencontres avec Achille Gorky, Alexander Calder, Constantin Brancusi (il eut l'opportunité, grâce à une bourse Guggenheim, de travailler dans son atelier parisien au début des années 1920), Frida Kahlo, Merce Cunningham, Martha Graham, l'architecte Louis Kahn, et beaucoup d'autres. A child of the century, designer and sculptor Isamu Noguchi (1904-1988) befriended and worked with quite a deal of talented artists. Noguchi’s most important artistic relationships with influential figures in art, dance, architecture and design have been studied by curator Amy Wolf in order to set up this exhibition; "On becoming and artist: Isamu Noguchi and his contemporaries" focuses on the 1922 to 1960 period, when the American designer was collaborating with Arshile Gorky, Alexander Calder, Constantin Brancusi (we worked as an apprentice for Brancusi in Paris in the early 1920's, thanks to his Guggenheim Fellowship), Frida Kahlo, Merce Cunningham, Martha Graham, architect Louis Kahn, and many others.

Bibliothèque Equilibrium, Alejandro Gomez Stubbs

Designer et architecte,  Alejandro Gomez Stubbs se joue gracieusement de la notion d'équilibre. Des étagères cubiques en enfilade verticale, modules de rangement bousculés, en équilibre sur un angle, comme prêts à s'écrouler ? Si la petite bibliothèque "Equilibrium" affiche  une allure insolite, sinon fiable eu égard à sa fonction, sa fiche technique a de quoi rassurer les sceptiques. Le meuble supporte en effet une charge supérieure à 50 kilos. Le tout premier prototype avait d'ores et déjà raflé un prix Lapiz de Acero en Colombie, puis emporté les faveurs du juré Design Within Reach dans le cadre du concours Design+Modern+Function à New York. Depuis, Alejandro Gomez Stubbs (diplômé d'une maîtrise en Design du Pratt Institute en 2007) a revu sa copie pour proposer à la vente une version d'Equilibrium qui s'assemble sans le moindre outil, mais conserve indéfectiblement son parfait équilibre (extérieur en noyer plaqué, 3 coloris au choix -voir photos ci-après). Designer and architect Alejandro Gomez Stubbs nicely explores the equilibrium point possibilities. Cantilevered bookcases strangely piled upon the others, standing tilted on a single, angled point? The Equilibrium bookshelves are much more serious than they look: up to 120 lb of books won't make them budge. First propotype of Equilibrium won the Lapiz de Acero Award in Colombia, and was selected by Design Within Reach at the Design+Modern+Function competition in New York. Alejandro Gomez Stubbs (who got his Master degree in Industrial Design from the Pratt Institute in 2007) now sells an updated version, to be assembled easily, without the use of any tool (walnut wood veneer, 3 different colours for the inside part ; pictures after the jump).

L’épopée de Sigvard Bernadotte, Prince de Suède & mythique designer

Il ne vous reste qu'une poignée de jours pour découvrir à l'Institut suédois la formidable aventure de Sigvard Bernadotte (1907-2002), figure majeure du design du 20° siècle, frère de la reine Ingrid du Danemark et arrière petit-fils de la reine Victoria. Sigvard de Suède, né à Stockholm en 1907, est déchu de ses titres et privilèges par son grand-père, le roi Gustav V, pour avoir épousé une roturière (un rejet qui laisse songeur en regard de l'actualité, la future reine venant d'épouser son ancien coach sportif…). Un coup dur dignement compensé : la passion de Sigvard (premier rejeton de la dynastie des Bernadotte à obtenir un diplôme universitaire) pour le design industriel l'obsède bien plus que son extraction royale.

Hey Joe ! Benjamin Morin chez Borella (et un peu partout ailleurs)

La tentation est forte d'accoler au nom de Benjamin Morin l'étiquette bien pratique de "jeune designer" - car, après tout, il a achevé sa formation en 2008, autant dire hier. Mais on pourrait tomber dans un écueil facile et  imaginer, à tort, des débuts balbutiants et tâtonnants. Prêt-à-porter, son luminaire aux allures de Valentin le désossé, qui hisse d'un de ses bras grêles un chapeau -pardon, un abat-jour - différent sur sa "tête" en fonction des attentes lui a valu de faire partie des lauréats d'un concours envié pour le BHV la même année. A peine l'encre de son diplôme (avec mention) en Design d'environnement et Architecture d'intérieur de l'école Camondo avait-elle eu le temps de sécher que son nom était sur toutes les lèvres.

Design industriel vintage, tendance nippone : Truck furniture

La firme japonaise Truck furniture (en anglais dans le texte) a su rapidement attirer l'attention sur son mobilier tendance design industriel, plutôt inhabituelle dans les goûts nippons en matière de décoration.

Li Edelkoort se fâche et quitte Eindhoven

Lidewij Edelkoort a mis ses menaces à exécution : non seulement abandonne-t-elle Eindhoven, la Designhuis, centre de design inauguré en octobre 2007, comme précédemment la direction artistique de la Design Academy, mais elle quitterait tout bonnement la Hollande. Dans sa lettre adressée à la presse et au personnel de la Designhuis*, incriminant la politique insensée et "inhumaine" de la ville, elle donne les raisons de son départ.

Highway to sell: une maison en “chutes” d’autoroute recyclées

Le feuilleton à rebondissements du Big Dig déchaîne les passions aux Etats-Unis depuis les années 1970. La réalisation de ce titanesque projet d'un tunnel sous-terrain, de 5,6 km de long, censé désengorger la ville de Boston, a été émaillée de scandales économiques, politiques et de graves défaillances ayant entraîné des accidents mortels.

Matthew Bradshaw n’en fait pas tout un plat

Il porte le patronyme de "Bradshaw", vit à New York mais ne nourrit aucune obsession particulière pour les chaussures. Matthew Bradshaw est diplômé en Design industriel (design produit & mobilier) auprès du Pratt Institute et a également étudié à Copenhague, à la Denmark Designskol.