ARRO Studio, Maria & Joseph

N'y voyez aucune allusion religieuse : si les designers Erik Arlen and Ludovic Roth (ARRO studio) ont appelé leur suspension "Maria", c'est en hommage à la grand-mère de l'un d'eux. Le luminaire (édité par dix heures dix) composé de bandes de feutre cousues entre elles et renforcées de tiges de fibre de verre, autour d'une structure de 85cm de diamètre,  s'inspire des délicates ombrelles de tissu, aux bords frangés, jadis communément employées. Quant à "Joseph", il faut saisir l'hommage à l'artiste allemand Joseph Beuys (1921-1986), chantre de la "culture sociale":  la série de luminaires, elle aussi réalisée dans le matériau de prédilection de Beuys, se décline à partir du même format d’emporte-pièce. C'est la multiplication des éléments qui permet une modification de la forme de l’abat-jour, à partir de 6 pièces pour le plus petit modèle, jusqu'à 16 pour la plus grande amplitude. Don't judge by the names - no religious innuendo here. Designers Erik Arlen and Ludovic Roth (ARRO studio) decided to name their "Maria" lamp for dix heures dix after one of the designers' grand-mother. Made of felt strips stitched and reinforced with fiberglass rods, on a 85cm diameter structure, Maria's shade was inspired by the shape of the fringed, fabric umbrellas from a long-gone era. "Joseph" also results from assembling several identical pieces of felt (6 to 16 of them, depending on the size), and refers to German artist Joseph Beuys' strong attraction to this material.

Kiki van Eijk x Saint-Louis, Matrice

Kiki van Eijk a créé la collection de luminaires Matrice pour les cristalleries Saint-Louis (la lampe à poser et le lampadaire sont à admirer jusqu'au 16 juin au musée des arts et métiers, à Paris, dans le cadre de l'exposition Design [R]evolution). La designer néerlandaise aime, dans la vie comme dans son travail, jouir de cette forme de liberté qu’ont les enfants, ou ceux qui osent le redevenir. « La féerie, la fantaisie, si vous y croyez, et si vous obéissez à leurs conseils, sont de grands guides » (...) Designer Kiki van Eijk created the Matrice lamps collection for Saint-Louis (both table lamp and floor lamp are showcased in Paris until June 16 at the musée des arts et métiers for the Design [R]evolution exhibition. In her life as in her work, the Dutch designer loves to celebrate the kind of freedom that is enjoyed by children or by those who dare to return to their childhood. "Fairyland and fantasy can be wonderful guides if you believe in them and do what they tell you", she says. (...)