Airline Chair, Kem Weber: Walt Disney Signature fait renaître le pionnier américain du mobilier moderne

Au début des années 1930, Walt Disney  faisait appel au designer et décorateur K.E.M. Weber (né Karl Emanuel Martin "Kem" Weber à Berlin en 1889). Ce dernier avait quelques années auparavant ouvert à Los Angeles un magasin, “Modes and Manners,” au sein duquel il proposait ses propres créations, accompagnées d'une sélection d'objets de ses contemporains. La création des lieux coïncidait avec un engouement croissant pour le mobilier moderne, le style Art déco officiellement né à l'occasion de l'Exposition des arts décoratifs et industriels modernes à Paris en 1925. In the early 1930's, Walt Disney commissionned designer K.E.M.Weber (born Karl Emanuel Martin "Kem" Weber in Berlin, Germany, in 1889). It had been a few years since the designer had opened a shop in Los Angeles, “Modes and Manners,” where he showcased his own designs as well as some of his fellow furniture makers' and interior designers'. The launching of the shop was the result of a growing interest in the new “art moderne,” awakened by the 1925 Exposition des arts décoratifs et industriels modernes in Paris.

Phillips de Pury, vente Ateliers Viennois : intérêt mitigé pour les origines du design

La vente d'exception du 3 mars comptait 52 créations du début du 20e siècle, signées de designers de renom tel Otto Wagner, père du mouvement moderniste autrichien, ou des incontournables designers Josef Hoffmann et Koloman Moser, fondateurs des fameux Ateliers viennois (mythique collectif de design créé en 1903), les Wiener Werkstätte. Seuls 66% des lots se sont vendus (pour un total de 1 243 800$, frais inclus) : un résultat mitigé, et plutôt surprenant. Parmi les dix lots phares se trouvent (…) This exceptional auction, held on March 3rd, comprised 52 early 20th-century works by important designers including Otto Wagner, father of Austrian Modernism, as well as designers Josef Hoffmann and Koloman Moser, founders of the Wiener Werkstätte, the Viennese design collective (launched in 1903). But with hardly 66% of items sold (totaling $1,243,800, including buyer's premium), results are surprinsingly disappointing. Among the Top ten lots feature the  (…)

Design Masters : Phillips réunit 57 exceptions de l’histoire du design

57 objets exceptionnels de l'histoire du design : une offre condensée en volume mais inestimables - cependant étiquettée, fourchette haute, à près de 6 millions de dollars. La première vente aux enchères  "Design Masters" de Phillips, de Pury & Company, qui se tiendra à New York le 15 décembre, marquera sans aucun doute un tournant dans l'histoire du marché du design. 57 unique artefacts in the history of design: few but priceless gems - though estimated a global 6 millions dollars tag. The first "Design Masters" auction sale will be held December 15th by Phillips, de Pury & Company on Park Avenue, New York. Parmi les lots phares, ... Among the highlights features...

Tout le design du 20e siècle chez Wright

Le 12 octobre, la maison de ventes aux enchères Wright organise une vacation intitulée "Modern Design" (photos ci-après). L'époustouflant catalogue regroupe plus de 500 objets, meubles, dessins, ou luminaires, signés des plus grands noms du design du 20e siècle. Le lot star est une oeuvre d'Harry Bertoia (un écran en panneaux de masonite, bois et fils, estimé 20 000 à 30 000$), mais les petits budgets pourront toujours briguer des tables de Bruno Mathsson (200 à 300$), George Nelson & Associates (300-500$), CTM des Eames (500-700$), ou encore une rare chaise de Josef Hoffmann et Gustav Siegel, "Model 728", datée de 1907 (500-700$). Car, chronologiquement, la vente couvre aussi bien les créations de la Sécession viennoise que l'Art Nouveau (une banquette en noyer sculptée, réalisée en 1905 par Majorelle, estimée entre 3 000 et 5 000$), les incontournables Eames, Prouvé, Perriand, Matégot (on appréciera les deux croquis préparatoires en couleurs, aux alentours de 1 000$), mais également le groupe de Memphis et les années 1980. (…) Wright will hold a Modern Design auction on October 12th (pictures after the jump). The catalogue offers an exceptional array of items, furniture, sketches, or lights imagined by the most talented 20th Century designers. Star lot is a 1967 Harry Bertoia's Light screen (made of masonite, wood and threads, estimate $20,000–30,000), but buyers on a tight budget will consider bidding on some tables by Bruno Mathsson ($2,00-3,00), George Nelson & Associates ($3,00-5,00), Eames' CTM ($5,00-7,00), or a rare Josef Hoffmann et Gustav Siegel's chair, "Model 728", 1907 ($5,00-7,00). Chronologically, the auction starts with some Vienna Secession or French Art Nouveau pieces (a carved walnut settee by Majorelle estimates $3,000 to 5,000), inevitable Eames, Prouvé, Perriand, Matégot (with two lovely preliminary sketches starting from 1 000$),  up to the Memphis group in the 1980's. (…)

Les secrets du mythique fauteuil B3 dévoilés : Berlin célèbre les 90 ans du Bauhaus

Il s'agit d'un des sièges les plus mythiques qui soient, mais connaissez-vous la véritable histoire de la "Wassily (arm)chair", ou fauteuil B3 ? Voici enfin l'occasion de la découvrir.