Tessa Koot has “Tropical dreams” of her own

This is a strange cocktail - think "Maarten Baas meets Miami Bling"... Tessa Koot, an Eindhoven-based designer, says she doesn't mind her Design-aesthetic resembling "an 80's haircut, very out and prout, but not all that resistant against the ravages of time". Organic shapes and angles, wood and marble, her "Tropical dreams" collection include seats, lamps, sculptured pieces. The uncanny She's a tiger cabinet displays a very Art deco bas-relief in the style of George-Laurent Saupique, whereas the Little slave girl dreaming, perched on the  dressing table, strangely echoes artifacts from the 1931 "Exposition coloniale internationale"... C'est un cocktail étrange, un mélange improbable de Maarten Baas mâtiné d'art déco bling-bling façon Miami... Tessa Koot, designer d'Eindhoven, déclare qu'elle ne voit pas d'inconvénient à ce que son esthétique soit comparée à une "coupe de cheveux des années 1980, affirmée et forte, mais pas du tout résistante aux ravages du temps." Des formes organiques et des angles, du bois ou du marbre, la collection "Tropical dreams" comprend chaise, tabouret, table, lampes, sculptures. Comme cet invraisemblable petit meuble de rangement (She's a tiger) arborant un bas-relief  Art deco dans le style de George-Laurent Saupique, ou sa Little slave girl dreaming, perchée sur une coiffeuse, qui nous semble une étrange réminiscence des oeuvres exposées au cours "l'Exposition coloniale internationale" de 1931...

Design Academy Eindhoven: pas de direction artistique

Qui sera le prochain directeur artistique de la fameuse Design Academy d'Eindhoven ? Depuis le jour où Li Edelkoort a quitté le navire, il y a plus de deux ans, la question était restée sans réponse. Qui pouvait s'avérer suffisamment charismatique, doué, et courageux pour reprendre le trône ? La sentence est tombée : il n'y aura pas de nouveau directeur artistique. La solution, Anne Mieke Eggenkamp (directrice du comité exécutif de la Design Academy d'Eindhoven) pense l'avoir trouvée dans la re-distribution des rôles au sein de l'équipe actuellement en place. "La voix d'Edelkoort avait ce pouvoir magique de persuader quiconque pouvait l'écouter", rappelle Gabrielle Kennedy. "Elle voyageait, prenait la parole, initiait liens et échanges ; elle a hissé l'école vers le haut, au point que le nom de la Design Academy d'Eindhoven est peu ou prou devenu synonyme du "meilleur du design" en Europe". (…) Who will be the next creative director of the Design Academy Eindhoven? The question had been left without an answer since Li Edelkoort's departure over two years ago. Would anyone be charismatic, skilled an brave enough to sit in her empty chair? Redistributing roles among the existing team is the answer, Anne Mieke Eggenkamp (chairwoman on the DAE's excutive board) has finally decided: no new creative director appointed. "Edelkoort’s voice had the magical effect of making a listener believe", Gabrielle Kennedy remembers.  "She traveled, she spoke, she forged alliances and elevated the school's name until it became practically synonymous with the very best in European design." (…)