Inga Sempé & Wästberg, w103 Suspension

"Nul n'est prophète en son pays": s'il est (trop) rarement montré en France, le travail de la designer Inga Sempé a été dûment célébré durant la Stockholm Design Week, faisant l'objet de plusieurs expositions. Invitée d'honneur de la Furniture & Light Fair 2012, plus important événement du marché du design nordique, elle exposait ses oeuvres au sein du généreux "lounge" scénographié par ses soins. La nouvelle déclinaison de ses luminaires w103 pour Wästberg (une suspension déclinée de la lampe de table) y figurait entre diverses productions pour Edra, Moustache, Ligne Roset… La firme suédoise de luminaires Wästberg consacrait également à Ia designer une exposition rétrospective au sein du Skridskopaviljongen sur Skeppsholmen, "Inga Sempé. Illuminated by Wästberg" : dessins, maquettes y racontaient le processus créatif derrière chaque design, réunis dans un livre éponyme édité à cette occasion. "No man is a prohet is his own country": French designer Inga Sempé's work is rarely showcased in France, but was duly celebrated during the Stockholm Design Week, through various events and exhibitions. Guest of honour of the Furniture & Light Fair 2012, the most important event in the field of nordic design, she has been invited to curate the lounge's scenography. The designer's new w103 pendant lamps for Wästberg were on show, along with her works for Edra, Moustache, Ligne Roset… The Swedish lighting company Wästberg also offered the designer a retrospective exhibition, held at the Skeppsholmen’s Skridskopaviljongen. "Inga Sempé. Illuminated by Wästberg" displayed various sketches and scale models depicting the designer's creative process, many of them featuring in an eponymous book published on this occasion.

Disguise: les moustaches d’Ingibjörg Birgisdóttir

La designer graphique Ingibjörg Birgisdóttir a eu l'idée d'affubler ses cygnes de "Disguise" de farfelues moustaches après, dit-elle, avoir regardé de trop nombreux épisodes d' Hercule Poirot, le fameux détective belge né sous la plume d'Agatha Christie. 15% du produit de la vente des posters Disguise (tirage limité à 50 exemplaires) sera reversé à Médecin sans frontières. Diplômée de l'Icelandic Academy of the Arts en 2006, son travail a été exposé en Islande, dans divers musées d'Europe et des Etats-Unis. Le Reykjavík Art Museum lui a même consacré une exposition monographique en 2009. Illustratrice, designer graphique, Birgisdóttir travaille également dans l'industrie musicale (pochettes d'album, direction de videos) pour des groupes comme Múm, Seabear ou Sin Fang Bous.  Graphic designer Ingibjörg Birgisdóttir came up with her Disguise artwork after having watched too many  Agatha Christie's Poirot  reruns on TV -on her own admission. 15% of each sold poster (50 have been printed) will be donated to Doctors without borders. She graduated from the Icelandic Academy of the Arts in 2006, and has since taken part in several art exhibitions in Iceland, Europe, and America.  The Reykjavík Art Museum even offered her a solo exhibition last year. Apart from her illustration and graphic design work, Birgisdóttir is a music video director and has designed album covers for bands such as Múm, Seabear and Sin Fang Bous. 

Je m’appelle moustache : Katrin Greiling

La designer allemande Katrin Greiling a bricolé sa farfelue suspension "Je m'appelle moustache" (un cordon d'alimentation, une ampoule, et une indispensable moustache) au cours d'un rare moment de liberté. Diplômée de la Konstfack (University College of Arts, Crafts and Design) de Stockholm, Greiling a ouvert son propre studio dès 2005. Un second a ouvert ses portes à Dubai récemment. Katrin Greiling, une habituée de Milan ou de 100% design London, fait partie des nominés du Designpreis Deutschland 2011.

Matali Crasset : premières créations pour Moustache

Matali Crasset a réaménagé la partie restaurant de la "Ménagerie de verre" à Paris. Cet espace pluridisciplinaire, consacré à la création contemporaine, est le premier lieu à accueillir le mobilier de la designer pour la nouvelle maison d'édition Moustache, (...)