Big Game investit Paris

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui nous croiserons partout dans Paris, en ce début d'année ? La réponse est : Grégoire Jeanmonod, Elric Petit et Augustin Scott de Martinville. Les designers de Big Game useront de leur don d'ubiquité une fois de plus : leur série Flat mirrors (des pare-brises de 2 CV, de 4L, de Coccinelle et de Fiat Panda aplanis et argentés) s'afficheront à la Cité des Arts jusqu'au 12 février. En parallèle, la célèbre Galerie Kreo accueillera la série de luminaires POD dans le cadre de l'exposition «A new generation of lights». Le tout dans le cadre de l'événement "L'ECAL à Paris", qui met à l'honneur certains des designers issus de l'école lausannoise (comme Camille Blin, Fabien Cappello, Delphine Frey, Alexis Georgacopoulos, Tomás Král, Nicolas Le Moigne, Adrien Rovero ou Guillaume Schweizer). Mirror, mirror, who will be all over Paris in the early days of the new year? The answer is: Grégoire Jeanmonod, Elric Petit and Augustin Scott de Martinville .The Big Game designers prove themselves to be omnipresent again: their Flat mirrors series (windshields taken from Citröen 2 CV, Renault 4L, Volkwagen Beatle and Fiat Panda cars, turned flat and silvered) will be exhibited at the Cité des Arts until February 12th. At the same time, the famous Galerie Kreo will showcase «A new generation of lights», including the POD lamps (see after the jump). Both exhibitions are in fact part of the same event, "L'ECAL à Paris", with particpating designers from the Lausanne school (such as Camille Blin, Fabien Cappello, Delphine Frey, Alexis Georgacopoulos, Tomás Král, Nicolas Le Moigne, Adrien Rovero or Guillaume Schweizer).

Design, diamants et humour suisses

Design de qualité et haute joaillerie sont deux des fleurons du savoir-faire helvétique. Délaissant le design de mobilier ou d'intérieurs admirés pour leur efficacité autant que leur qualité esthétique, les designers Philippe Cramer et Nicolas Le Moigne prouvent justement, non sans humour, qu'on peut tirer le meilleur parti de l'association des deux domaines. Le franco-suisse Le Moigne, diplômé de l'ECAL, vient de présenter ses bagues "Buy 1, get 1 000 free" pour la deux fois centenaire maison Köchert au cours de la Vienna Design Week : les diamants sertissant l'anneau sont visuellement grossis ou démultipliés par un amusant jeu de miroirs. Le genevois Philippe Cramer, quant à lui, rend hommage à René Lalique en mêlant les pierres semi-précieuses à l'or et aux diamants. Cette extravagante fleur sculptée dans l'améthyste, ou la surprenante tête de bouledogue en agate (au cou ceint d'un collier de diamants) figurent deux exemples de ce que le renommé designer propose de réaliser à la demande. High quality design and fine jewellery are both playing a key role on the Switzerland's industrial market. Designers Philippe Cramer & Nicolas Le Moigne recently displayed their skills, making the most of that particular national inheritance with a good deal of humour - rather far from the no-nonsense, efficient and admirable furniture and interior designs they are famous for creating. ECAL-graduated Le Moigne has introduced his "Buy 1, get 1 000 free" diamond rings for Köchert - mocking the "Buy 1 get 1 free" selling trick - at the Vienna Design Week: strategically placed mirrors reflect and multiply or enlarge the actual precious stones on the ring. Whereas Geneva-based Philippe Cramer got inspiration from René Lalique to create rings made of delicately sculpted amethyst and agate. An extravagant, fully-bloomed flower, and a French Bulldog's head (complete with the diamond-studded collar) are among the first examples of what the renowned designer and jeweller's bespoke fine jewellery creations.

Atelier Pfister : “New Swiss Design”

Fondée il y a 125 ans, la firme Pfister se mêle désormais de "Nouveau design suisse" par le biais de l'Atelier Pfister. Lancée en août dernier, la première collection d'Atelier Pfister réunit les forces vives dudit "nouveau design suisse", réunis autour de la figure tutélaire du designer Alfredo Häberli. Les quelque 120 pièces figurant au catalogue soulignent le profil émergent de la création suisse actuelle, légitimant le design helvétique au sein d'un marché européen hautement concurrentiel. With Atelier Pfister, the 125-year old furniture brand now focuses on  "New Swiss Design". Launched in August, the first collection by Atelier Pfister has gathered up-and-coming young designers around the high-profile Alfredo Häberli. A 120-item strong catalog highlights the rising-up, specific traits of today's Swiss creative forces, thus legitimated in today's very competitive European design market.

Lampe monocoque : Nicolas le Moigne dépoussière la fibre de verre

Vous pensiez la fibre de verre réservée aux chaises et fauteuils vintage des Eames, ceux-là même qu'on collectionne pour leurs fibres épaisses, parsemées, qui dessinent des motifs aléatoires ?