Designer et sorcière : Katherine Semenko rompt les mauvais sorts

La designer russe Katherine Semenko ne mâche certainement pas ses mots ; on s'en réjouit. "Il faut cesser de craindre les miroirs brisés", attaque-t-elle bille en tête, en évoquant son miroir Only January. L'objet est une sorte de triptyque facetté, dont la forme enveloppante semble vouloir englober l'utilisateur.