Axor Bouroullec via l’ECAL : vous prendrez bien un peu de savon ?

Un des plus célèbres ustensiles culinaires suisse, la Girolle a inspiré le designer Max Neustadt, chargé, comme ses camarades de promotion de l'ECAL, d'imaginer de nouveaux produits autour de la ligne Axor pour Hansgrohe, signée des frères Bouroullec. Plutôt que la très traditionnelle Tête de moine (ce fromage dont les fleurettes se formant sous la lame de la girolle évoquent la silhouette du champignon du même nom), Neustadt propose débiter le savon en délicats copeaux. L'ensemble des travaux des étudiants de l'ECAL proposés dans le cadre de l'exercice ont été exposés à Langenthal, à l'occasion du Designers' Saturday. On of the most famous culinary devices in Switzerland, the Girolle scraper has inspired designer Max Neustadt when asked, along with his fellow students at ECAL, to imagine new products based onto the Axor line for Hansgrohe by the Bouroullec brothers. Instead of the traditional Tête de Moine cheese (Monk's head, which shavings remind the girolle or chanterelle mushroom shape), Neustadt offers to scrape a soap. ECAL students' work have been displayed Langenthal for the Designers' Saturday event.

Swinging in the shower, Amélie Onzon

Amélie Onzon revisite le mythe sulfureux de l'escarpolette de Fragonard : la designer propose de troquer la banale pomme de douche contre une sorte de rideau cascadant, dans lequel on se précipite au moyen d'une balançoire.