Le scoubidou ne meurt jamais : tabouret Ayatori de Julyerna Koesmono

Le fil de plastique qui scie les chairs, chauffe au soleil, vous brûle l'arrière des cuisses tout en leur imprimant un motif disgracieux ? Le scoubidou, celui-là même qui sévit dans l'industrie du mobilier de jardin depuis les années 1950, semble demeurer populaire auprès des jeunes designers.