The Rijksmuseum, the Queen & a giant key by Studio Job

Pour célébrer en beauté sa retraite, la reine Beatrix des Pays-Bas a inauguré le 13 avril les nouveaux atours du célèbre Rijksmuseum. Après dix ans de travaux, le musée, fleuron de la ville d'Amsterdam, a réouvert ses portes au moyen d'une clef géante, signée Studio Job, que la souveraine a dû faire tourner dans une serrure de bronze démesurée : "The Key Moment" ("Le moment clef") est une oeuvre de bronze, de bois wenge haute d'1,75m. Sur la clef, les deux trublions de Studio Job ont gravé leurs remerciements à la reine. La pièce a aussitôt rejoint la collection du Rijksmuseum. To celebrate her retirement, Queen Beatrix of the Netherlands inaugurated on April 13th the extensively renovated Rijksmuseum. After ten years, the iconic Amsterdam museum opened its doors, thanks to a giant key, designed by Studio Job. Her Majesty was handed the oversized object, and had to turn it in a matching giant lock: "The Key Moment" is a 1.75 meters high bronze & wenge wood sculptural piece of art. The key is engraved with a thank you message for the Queen ("Bedankt Majesteit"). "The Key Moment" is now part of the Rijksmuseum's permanent collection.

Sara Asnaghi : dans le cerveau d’un Hollandais…

L'humour délicieusement absurde de l'artiste italienne Sara Asnaghi évoque celui des surréalistes belges... Pour une importante manifestation et exposition d'art-thérapie aux Pays-Bas, Asnaghi a ajouté à sa série "What have you got in your head?" trois nouvelles sculptures de cerveaux, clins d'oeil à la gastronomie néerlandaise. With a deliciously absurd humor, Italian artist Sara Asnaghi could be a natural heir to the Belgian Surrealists… For an important art therapy exhibition in the Netherlands, Asnaghi added three brain sculptures to her "What have you got in your head?" series, that refer to Dutch gastronomy.

Ron Van Der Ende, Trompe l’oeil Wooden Sculptures

Reclaimed wood turned into striking, eye-deceiving sculptures: Rotterdam-based artist Ron van der Ende is currenlty working on his upcoming exhibition at Ambach & Rice gallery, in Los Angeles. Du bois de récupération pour de stupéfiantes sculptures en trompe l'oeil : l'artiste Ron van der Ende, qui vit et travaille à Rotterdam, prépare sa nouvelle exposition à la galerie Ambach & Rice gallery de Los Angeles.

Le design sculptural d’Isamu Noguchi: On becoming an Artist

Un enfant du siècle, le designer et sculpteur Isamu Noguchi (1904-1988) s'est lié d'amitié et a collaboré avec nombre d'artistes de talent. Amy Wolf s'est penchée sur les relations entretenues par ce dernier avec des grands noms de l'art contemporain, de la danse, de l'architecture et du design pour mettre au point cette exposition. "On becoming and artist: Isamu Noguchi and his contemporaries" explore la période allant de 1922 à 1960, au gré de ses rencontres avec Achille Gorky, Alexander Calder, Constantin Brancusi (il eut l'opportunité, grâce à une bourse Guggenheim, de travailler dans son atelier parisien au début des années 1920), Frida Kahlo, Merce Cunningham, Martha Graham, l'architecte Louis Kahn, et beaucoup d'autres. A child of the century, designer and sculptor Isamu Noguchi (1904-1988) befriended and worked with quite a deal of talented artists. Noguchi’s most important artistic relationships with influential figures in art, dance, architecture and design have been studied by curator Amy Wolf in order to set up this exhibition; "On becoming and artist: Isamu Noguchi and his contemporaries" focuses on the 1922 to 1960 period, when the American designer was collaborating with Arshile Gorky, Alexander Calder, Constantin Brancusi (we worked as an apprentice for Brancusi in Paris in the early 1920's, thanks to his Guggenheim Fellowship), Frida Kahlo, Merce Cunningham, Martha Graham, architect Louis Kahn, and many others.

Xavier Veilhan et le fantôme d’Edith Wharton : House of Mirth

Après le château de Versailles (non loin de la tombe de la célèbre romancière américaine), Xavier Veilhan installe ses oeuvres chez Edith Wharton, dans le Massachusetts. The Mount, magnifique domaine datant de 1902, met à l'honneur la création française : Debora (2006) affichera notamment sa longue silhouette dans la bibliothèque de l'auteur du Temps de l'innocence jusqu'au 31 octobre prochain, en concurrence avec les très officiels fantômes des lieux. L'esthétique française chère à Wharton fera également les beaux jours de la demeure en 2011 : the Mount a été confié aux mains expertes de décorateurs et designers français, Andrée Putman en tête. Le travail de ces derniers devrait être dévoilé dans les prochains mois - en fonction du bon vouloir des mécènes de la fondation, dans le cadre d'un French Salute To Edith Wharton (mai à octobre 2011).

Rentrée design à Paris : Stéphane Ducatteau

Les Ateliers d'Art de France dédient un show-room éphémère au designer Stéphane Ducatteau, dont nous vous avions déjà présenté les oeuvres, dès la rentrée de septembre. Parmi la vingtaine des créations exposées, le mobilier de métal qui a fait connaître le travail du designer, accompagné de pièces inédites (meubles, luminaires ou sculptures).