Maurice Padovani, Capitan

Maurice Padovani est un architecte d'intérieur français - Marseillais, nuance - qu'on nous envie jusqu'en Chine, voire en Australie. Comme pour la maison du Prado, l'architecte revient régulièrement sur les lieux du crime pour apporter un souffle de renouveau. Le tabouret Capitán est l'une de ses plus récentes créations pour le restaurant Al Dente, à Marseille. Maurice Padovani is a French interior designer - or rather a proud Marseille dweller - whose work even Chinese journalists and Australian bloggers gush over. As he did with the Prado house, one of his best known projects, Padovani likes to come back to the seen of the crime. That is how the Capitán stool was created, for the Al Dente restaurant in Marseille.

Staffan Holm, Spin for Swedese

Stacked in an upwards and colorful twist, designer Staffan Holm's Spin stools cut a striking silhouette on the Swedese booth during the Stockholm Furniture fair 2012. Empilés, dessinant un mouvement ascendant et coloré, la silhouette des tabourets Spin du designer Staffan Holm se découpait nettement sur le stand de la marque Swedese de la Stockholm Furniture fair 2012.

Mich, Stal Collectief

Designed by Stal Collectief, the creative studio behind the gigantic Eliz lamp, the “Mich” stool was inspired by the traditional milking seat. Flat-packed, Mich consists in 4 laser-cut birch plywood parts. Créé par le studio de design Stal Collectief, qui avait précédemment imaginé la démesurée Eliz lamp, le tabouret "Mich" a été inspiré par le tabouret de traite traditionnel. Livré à plat, Mich se compose de 4 pièces de placage de bouleau, découpées au laser.

Gravity Stool : Jólan van der Wiel défie les lois de la gravité

Récemment diplômé de la Gerrit Rietveld Academie d'Amsterdam, le designer Jólan van der Wiel créée d'étranges tabourets aux formes aléatoires en utilisant les lois naturelles de la gravité... et de puissants aimants. Recently graduated from Amsterdam's Gerrit Rietveld Academie, designer Jólan van der Wiel creates haphazardly-shaped stools with the help of good old Newton's law of gravity... and powerful magnets.

Florian Schmid, Stitching Concrete: béton cousu main

Le designer allemand Florian Schmid a créé le tabouret Stitching Concrete tout en étudiant auprès de la Hochschule München. Un projet développé grâce à la technologie Concrete Canvas, originellement créée pour construire des abris. Designer Florian Schmid developped the Stitching Concrete stool while studying at the Hochschule München in Germany, using the Concrete Canvas technology, originally imagined in order to build shelters.

Gilles Deleuze et le tabouret du Penseur: Fold, Christina Liljenberg Halstrøm

La designer Christina Liljenberg Halstrøm décrit son assise de Plexiglass, Fold, comme une "forme familière à tous, semblable à un gros morceau de papier froissé". About her Plexiglass stool, Fold, designer Christina Liljenberg Halstrøm says it "appears as a familiar form that we can all relate to: a large, crumpled-up piece of paper."

Les caméléons de Twin-truc

Le tabouret Caméléon, du studio de design Twin-truc, devrait être une composante de tout foyer contemporain : à son petit air familier (irrésistible nostalgie du bureau d'écolier, peut-être ?) vient s'ajouter un caractère malin et bien pratique. L'objet du délit est pliable et démontable, composé d'une planche de contreplaqué qui vient s'enclencher sur un cadre de tubes cintrés (il se déroule comme un paravent). (…) The Chameleon stool, by Twin-truc design studio, should be part of any modern household: there is something both familiar and new in this cunning little piece. A plywood board simply clipped on a steel tube base (the stand operates and unfolds as a screen), each stool can team up with another one thanks to fabric hinges. (…)

Designers finlandais bien frappés : Company, Helsinki

Ces deux souriants pingouins ne sont autres que les Finlandais Aamu Song et Johan Olin, fondateurs du studio de design Company. Song et Olin, qu'il s'agisse de mobilier ou de vêtements, aiment puiser dans les ressources (bois, peaux, laine), mythes et usages nationaux. A en juger par le caractère loufoque de leurs créations, du pantalon incorporant un ersatz de cheval à bascule au cache-nez  tricoté façon barbe, on imagine que les soirées d'hiver peuvent sembler longues, très longues, à Helsinki. Un mal pour un bien cependant : collier-sac à main, tabouret-champignon, escarpins à quatre "pattes" jamais un catalogue n'avait aussi bien assumé son ubuesque bizarrerie depuis celui de leurs voisins islandais de Vík Prjónsdóttir.