Margaux Keller, les Pescadous x Invisible design

Summer is here! In Marseille, at least... French designer Margaux Keller's Les Pescadous project turns the invisible into the focal point. Keller asked Veneto glassblowers to shape these beautiful stoppers after fishing floats - usually half-immersed, hence invisible. Un avant-goût de l'été qui tarde à s'installer : à Marseille, la designer Margaux Keller met l'invisible au centre de la réflexion avec Les Pescadous. Soufflés à la bouche dans la région de Venise, ces bouchons de carafe en verre aux allures de bijoux s'inspirent des flotteurs de ligne traditionnellement utilisés par les pêcheurs.

Atelier OÏ x Venini, Stelle Filenti

The Swiss design studio Atelier Oï created the "Stelle Filenti" ("shooting stars") hanging lamps for Venetian company Venini. Venini's art director Roberto Gasparotto invited Atelier Oï to experiment with the most traditional Venetian artistic craft material, glass, combined with leather and Alcantara fabric. A net supports and envelops the top of the blown-glass diffuser. Le studio de design suisse Atelier Oï a imaginé la série de suspensions "Stelle Filenti" ("étoiles filantes") pour l'éditeur italien Venini. Le directeur artistique de la marque, Roberto Gasparotto, a invité les designers d'Atelier Oï à tenter diverses expériences avec le verre - matériau vénitien traditionnel par excellence. Un filet de cuir et d'Alcantara soutient et vient englober la partie supérieure du diffuseur de verre soufflé à la bouche.

Le design graphique et textile de Louise Bourgeois : Fabric Works

Louise Bourgeois se réjouissait de la perspective de cette exposition, à l'organisation de laquelle elle a pris une part active juste avant sa disparition, en mai dernier. Fabric Works présente plus de 70 cartons et dessins préparatoires, 4 sculptures de larges dimensions et autres motifs, réunis en public pour la première fois. L'exploration du textile dans l'oeuvre de Louise Bourgeois remonte aux années 1960 - une influence qui prendra dès lors de plus en plus d'ampleur dans le travail de l'artiste, jusqu'à en devenir une composante essentielle. Un trait de famille, pourrait-n dire, car ses propres parents dirigeaient un atelier de restauration de tapisseries.  « J'ai toujours craint d'être abandonnée, séparée des miens. Coudre est pour moi une tentative de maintenir chaque chose, chacun à sa en place. » Grâce au commissaire d'exposition Germano Celant, l'exposition voyagera de Venise à Londres, à l'occasion de l'ouverture du nouvel espace de la galerie Hauser & Wirth’s au 23, Savile Row (jusqu'au 18 décembre). Photographi Louise Bourgeois was delighted with the idea of this exhibition, on which she actively worked on before her death in May this year. Fabric Works showcases over 70 fabric drawings and 4 large-scale sculpture works, collectively shown for the first time. Louise Bourgeois started exploring fabric designing in the 1960's, and her works have an intimate accent sometimes. She was born surrounded by soft materials, her parents owning a tapestry restoration workshop.  “I always had the fear of being separated and abandoned. Sewing is my attempt to keep things together and make things whole”. Thanks to curator Germano Celant, the exhibtion travels from Venice to London, for the launching of Hauser & Wirth’s new gallery space at 23 Savile Row (until December 18th).