Christien Meindertsma, the Flax Project: du lin et de l’idée

La designer Christien Meindertsma (studio Flocks) s’est plongée dans l’histoire de l’art du cordage aux Pays-Bas au 16e siècle pour mettre en oeuvre le Flax project, une collection entièrement basée sur l’utilisation du lin (“flax”) et le recours aux techniques ancestrales.

Based on a thorough study of the 16th century Dutch cordage industry history, designer Christien Meindertsma (studio Flocks) has chosen to create the Flax project, a collection entirely made of flax, processed according to ancient techniques.

Le lin récolté localement (les Pays-Bas sont l’un des plus importants producteurs de lin en Europe) a ensuite été teillé, peigné selon les techniques ancestrales. A partir des longues mèches, la designer a tissé des cordes, qu’elle a transformées en luminaires ou en sièges, tapis… Avec la cire obtenue à partir de la graine de lin, Christien Meindertsma a réalisé des bougies.

She collected flax from a local farmhouse (the Netherlands being one of the leading flax producers in Europe), and, respectful of a five-century-old know-how, spun the filaments into yarns. With the strands, she crafted cords, that Christien Meindertsma then used to shape lights or seats, among other designs. The designer also made candles with the wax she extracted from linseed.

The Flax Project has been developped for Thomas Eyck, a Dutch firm that commercializes some of Meindertsma’s creations (along with Droog Design’s Aldo Bakker, Studio Job, Scholten & Baijings’), in collaboration with Zuiderzeemuseum Enkhuizen.

Le projet Flax a été développé pour Thomas Eyck, marque néerlandaise qui commercialise quelques créations de Meindertsma (elles y ont rejoint au catalogue celles de la figure emblématique de Droog Design qu’est Aldo Bakker, mais également Studio Job, Scholten & Baijings), en collaboration avec le Zuiderzeemuseum d’Enkhuizen.






Comments

11
  • Prof Z

    1/ Je suis d’abord marketeur
    France 75 000 ha 95 000 tonnes de lin teillé
    Belgique 17 000 ha 13 000 tonnes de lin teillé
    Pays-Bas 4 500 ha 4 000 tonnes de lin teillé
    2/ Je suis aussi touriste
    J’observe la pauvreté en design de notre show room(sic) de la corderie royale de Rochefort… En monstration du design , comme on dit au VIA, il y a du travail à faire
    http://www.jedecouvrelafrance.com/f-14.charente-maritime-corderie-royale.html

  • Elodie Palasse

    @Prof Z : d’où le QG de la CELC – Masters of Linen à Paris, rue du Louvre… (www.mastersoflinen.com)
    Est-ce que les tables et fauteuils de Massaud et Duchaufour-Lawrance pour SaintLuc/Gallery Bensimon avec la participation du CELC ne sont pas un exemple réussi ?
    On est loin de la corderie royale…

  • Prof Z

    @ Elodie Plalasse
    C’est vrai mais je ne parle que de corde . Je suis pour un design de terroir…
    http://mycrazystuff.com/2119-4578-vignette_liste/porte-bouteille-lasso-illusion.jpg

  • maupado

    Christian Astuguevieille: “Pendez-les haut et court!”
    (C’est à cause de canal + et de la série Borgia, c’est pour ça)

  • Prof Z

    Marie Thurnauer (ex ensci) a démocratisé sa gamme de “petite production” en autoedition. Sa corde lumineuse était une belle provocation médiatique proposée à 4700 euros….

    http://www.blogdecodesign.fr/wp-content/uploads/2008/11/suspension-noeud-355×500.jpg

  • edouane

    pour info saint luc c’est DCS dans la Sarthe, DCS avait travailler avec Azambourg qui avait sorti cette matière en la mettant au point sur une chaise LIN 94
    http://www.azambourg.fr/6-0-Lin+94.htm
    le précurseur est bien F.A sans doute déjà très loin devant sur de nouveaux projets..

  • Prof Z

    @edouane
    Azambourg est un précurseur , un inventeur mais les entrepreneurs doivent être contextuel surtout actuellement C’est à dire faire de la notoriété et ou du CA dans ce segment de mobilier suivant la stratégie de DCS que je ne connais pas.

  • edouane

    absolument d’accord c’était avant tout une précision

  • Prof Z

    @edouane
    En tout cas François Azambourg est une bonne suggestion du VIA qui a certainement financé le premier proto non dans le cadre de l’appel permanent mais dans celui de partenariat entreprise .
    Ensuite DCS a investi 300 000 Euros pour l’industrialisation…

    http://www.youtube.com/watch?v=P5zBtA2lEB4

  • Elodie Palasse

    @Edouane, @Prof Z : en dehors de ces deux occurrences pour Saint-Luc et de la Hemp Chair d’Aisslinger, connaissez-vous des exemples de travaux très récents, ou en cours, incorporant lin et/ou chanvre ? (je laisse de côté le béton de chanvre utilisé dans la construction ou les composites de l’industrie automobile)
    Quelque chose qui ne serait pas encore paru sur le blog de Masters of Linen !

Something to Say?

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.